16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:34

3 ... 2 ... 1 ... BONNE ANNEE, ouaaiiiiiiis !

http://www.lyon-en-lignes.org/Imagesdunet/Divers/Bonne-ann%C3%A9e-2014.jpg

 

Comment ça on est le 16 janvier ? D'oh !

On vous la souhaite quand même et on a 2 alibis béton : il n'est pas encore février et le nouvel an chinois n'est pas encore passé. On vous la souhaitera donc même en chinois : xīn nián kuài lè ! (traduction trouvée google, si en vrai c'est une insulte relative à sa maman on s'en excuse).

 

Pour cette année nous vous souhaitons plein d'énergie positive, de la réussite dans vos projets ainsi que de la santé, les clés du bonheur que l'on soit autoconstruteur ou pas.

 


Nouvel an oblige, la famille Maisonboisdenous a pris des résolutions :

1/ Reprendre le blog en main, quasi abandonné depuis 1 an (désolé c'est très très vilain).

On s'est aperçu que des liens ou photos étaient HS, des toiles d'araignées étaient installées, les articles sont convertes de poussière et je ne me rappellais même plus du mot de passe pour venir publier ...

   http://static.commentcamarche.net/www.commentcamarche.net/faq/images/2647-istock-000008508482xsmall-s-.png

Nous avons commencé par valider les commentaires en attente et répondre aux mails, encore une fois on s'excuse on essaiera de plus le refaire.  ;-)

On revient avec plein de choses a raconter car nous n'avons pas chaumé entre les extérieurs, finitions, bébé-fille à pouponner et nouveaux projets.

 

En attendant la reprise des articles on vous invite chaleureusement à découvrir ou redécourvir les blogs que l'on aime et suit (cf à droite), notemment la cabane à Xavier qui habite pas très loin de chez nous et qui est toujours aussi actif et motivé, ou aussi NotreMaisonEnMadriers pas très loin non plus dans le Tarn.

N'hésitez pas non plus à faire un tour sur le site de notre constructeur d'ossature bois Epicea Construction à l'adresse http://www.maison-epicea.fr

 

2/ Travaux, principalement finir les extérieurs :

- créer un nouveau mur de soutènement pour contenir un talus qui déverse de la terre continuellement sur notre terrain;

- créer les poteaux pour portail / portillon d'entrée;

- choisir puis monter les portails sus-dit;

- crépir les murs de soutènement;

- finir les plantations (du moins poursuivre);

- faire une cabane de jardin;

- isoler et finir proprement le plafond du garage;

- transformer notre bourbier / chemin de chantier en vrai allée accueillante;

  

http://medias.lepost.fr/ill/2008/11/26/h-4-1337799-1227683029.jpg

Et voilà Bob le bricoleur casé pour faire plaisir à pitchou n°1.

- créer une passerrelle métallique au-dessus de notre garage qui est semi-enterré (cf photo) pour faire le tour de maison complet sans emprunter d'escaliers;

- créer un escalier qui permettra d'accéder à cette passerrelle par l'allée qui mène au garage;

- cloisonner une nouvelle pièce dans le garage pour y mettre les instruments de musique de Monsieur (qui aimerait taper comme un sourd sur sa batterie sans réveiller bébé et s'attirer les foudres de Madame qui vient de passer 30 min à la bercer).

 

Notre calendrier des fins de semaine et vacances 2014 est ainsi déjà bien rempli.

Message aux copains : inutile de nous inviter le weekend, on n'est pas là ... ça vous dirait de passer plutôt ?...

Partager cet article

Publié par Mari & Bast - dans Bonjour et merci !
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 09:45

Aujourd'hui dimanche 27 octobre 2013 se tient le salon de l'habitat à Toulouse, au parc des expos (ne vous fiez pas à la date sur limage, c'est bien le 27).

http://www.artisanat-en-region.com.fr/media/com_allevents/images/thumbnails/salon_habitat_toulouse.jpg

 

Avec au programme 6 secteurs dédiés à l'habitat :

  • Amélioration de l'Habitat
  • Chauffage ENR Bois Eco-construction
  • Cuisines Bains Cheminées Poêles
  • Ameublement Décoration d'Intérieur
  • Jardins Piscines Spas
  • Loisirs Services

 

Si vous avez un projet de construction bois, nous vous invitons à venir rencontrer notre constructeur d'ossature bois, M. Bouard, de Epicéa construction.

Partager cet article

Publié par Mari & Bast - dans Divers
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 21:34
http://www.xn--icne-wqa.com/images/icones/1/4/weather-showers-scattered-2.png     Sérieusement, vous trouvez pas ça scandaleux de devoir allumer le chauffage un 21 mai ?
Et d'après la météo il paraitrait que ce n'est pas fini : y'a vraiment plus d'saison ma p'tite dame ...
Sinon, ça faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu !
Non pas que l'on ait pas avancé depuis mars, mais nous avons trouvé une nouvelle occupation en plus des travaux : la famille de lamaisonbois s'est agrandie avec l'arrivée d'une nouvelle habitante toute petite et toute mimi.
     http://images.all-free-download.com/images/graphiclarge/baby_girl_clip_art_20482.jpg
http://www.play-original.com/WebRoot/ce_fr3/Shops/258420/4E36/6F87/2045/7D61/386C/C0A8/8007/AF5D/icone-travailleur_s.jpg     En vrac voilà ce que l'on a pu faire comme travaux depuis et qu'il faudra que l'on détaille : lambri de l'étage, peintures des chambres de ce même étage (dont une rose, bébé-fille-tout-rose oblige), encadrement intérieur des fenêtres, pose des plinthes, terrasse en gravier + bordures, gazon (qui pousse dur, vu la pluie), dernières plantations, bricolage de panneaux brise-soleil et récupération de poutres SNCF pour faire un escalier extérieur. Ce dernier sera mis en place dans les week-end à venir.

En plus de cela on aimerait vous faire un bilan sur notre poele à bois Stuv, le puits Canadien ...

Bref plein de choses à vous raconter, mais vous l'avez compris le soir en ce moment on pouponne au lieu d'écrire. 

A très bientôt les amigos !

Partager cet article

Publié par Mari & Bast - dans Bonjour et merci !
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 20:58

Bientôt 3 ans que notre bardage en bois de sapin douglas a été posé et il continue de se patiner tranquillement.
Pour rappel nous ne l'avons pas traité, peint ou lazuré (voir ici).
Aucun danger, le douglas étant naturellement imputrescible face aux agressions naturelles : il deviendra juste de plus en plus gris pour arriver à une teinte argentée. 

La teinte argentée est ce qui arrive déjà à la face Nord de la maison, qui subit avec le côté Ouest le plus gros des intempéries et "vieillit" donc plus vite.

Ci-contre on peut bien voir la façade Est, à gauche, qui finalement a assez peu changé de couleur, et celle de Nord à droite, qui par contre a beaucoup grisé -->
    Bardage-Est-et-Nord.JPG
Bardage-Ouest-et-Nord.JPG   <-- Ici à gauche, voici la façade Ouest qui suit de très près le côté Nord niveau patine.
Et là les façades Sud et Est, qui elles n'ont que très peu bougé : du "rosé" de base du douglas, elles ont juste blondi -->   Bardage-Sud-et-Est.JPG
Comparatif-bardage.JPG   <-- Et pour finir, voici 2 planches "test" : une qui est restée à l'abri bien au chaud et une qui est restée sous la pluie pendant les quasi 3 ans.

Devinez laquelle est laquelle ? (attention, y'a pas de piège)
Celle ou celui qui trouve gagne le droit de passer prendre l'apéro (apportez les cahouètes, on se charge des boissons).



Pour conclure on a donc actuellement une maison nettement bi-colore (ou "bi-gout" comme les chewing-gum Malabars) :
- ses faces Sud et Est, visibles de la route, sont restées d'un joli "blond" : couleur "bois brut" on va dire;
- ses 2 faces arrière, Nord et Ouest, se sont métamorphosées en un beau gris et ceci de façon uniforme : sans traces marron ou "coulures" noires qui apparaissent lorsque le bois a été traité une première fois puis laissé vieillir.

Bref, nous on aime beaucoup, mais est-on vraiment objectifs ?...
On vous laisse à votre propre appréciation, @+ amis lecteurs.

Partager cet article

Publié par Mari & Bast - dans Gros oeuvre : bardage
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 11:26

Suite de nos plantations.
Après notre jardin d'ornement placé devant la maison, voici l'aménagement de l'espace arrière d'environ 1000 m2.

Cette partie de terrain, ancien coteau de vignoble, était initialement en très forte pente : quasimment 50% ! (une 30aine de degrès : cf ici ou ici des convertisseurs de pente % <-> degrès)
Cela aurait fait une piste noire idéale pour l'hiver : ne manquait que le télé-siège mais c'était un poil cher ...
On avait structuré cette côte à grands coups de pelle mécanique pour l'étager en plateaux (bye bye l'idée de piste noire), afin de rendre accessible cette zone du terrain et d'en profiter au mieux.

Nous y créerons une "mini-forêt", un bosquet d'arbres qui jouera plusieurs rôles :
- Brise-vent : la petit brise fraiche et agréable en été venant de ce côté, le Nord-Ouest, devenant glaciale et soutenue en hiver. Pour l'instant relativisons : cela ne protègera du vent que d'ici une ou 2 dixaines d'années, quand ça aura poussé.
- Ombrage, pour nous mais aussi pour la maison : en été le côté Ouest étant "le pire" au niveau chaleur indésirée (air ambiant déjà chaud + derniers rayons rasants qui "tapent" dans les fenêtres).
- Couleurs d'automne. J'adoooooooore les couleurs automnales : nous avons donc choisi des essences d'arbres particulièrement remarquables à l'automne, afin d'avoir toutes les nuances du jaune vif au rouge pourpre.


Couleurs d'automne : je vous recommande plusieurs articles très intéressants à ce sujet.

Voilà d'abord "Pourquoi les feuilles se colorent en automne ?" suivie d'une sélection pertinente sur le site de Gerbeaud. Ensuite une  mini-sélection "indispensable"  sur AuJardin, puis un dossier bien fait sur le super site LesArbres. Voici également une galerie photos sur Maison-Déco et une sélection de spécimens assez complète sur le site commercial Plantes-et-jardins.
OUF, rien que ça ?! Je vous avais bien dit que j'adooooorais l'automne.
  
http://1.bp.blogspot.com/_o9QrhtzYEtU/TKmr7dn8zvI/AAAAAAAAAfg/wS2njUQ5PCY/s1600/automne12.jpg

Une astuce pour mettre en valeur ces belles couleurs : rien de tel d'ajouter quelques arbres persistants verts (pins, sapins ...) au milieu ou en arrière-plan pour apporter du contraste.


Distances de plantation entre arbres : pas de "règle" à ce sujet si ce n'est du "bon sens".
De nombreux sites de jardinerie en ligne donnent un ordre de grandeur des arbres à leur taille adulte : à chacun de voir si l'on veut mettre en évidence un sujet, en isolé, ou si l'on veut créer un groupe.

Dans notre cas nous voulons créer un bosquet, donc assez serré, tout en gardant une distance suffisante entre les arbres afin qu'ils s'épanouissent et prennent un beau port naturel, ceci en ne se faisant pas trop concurrence.
La distance de plantation variera de 4 à 8 mêtres, en se basant sur l'envergure adulte des 2 arbres voisins.


Distances de plantations en limite de propriété : Est-ce nécessaire d'en re-parler ?
Allez c'est rapide, la règle générale (hors arrêtés locaux) est : 2 mêtres mini pour les végétaux de plus de 2 mêtres de haut, 50 cm mini pour ceux de 0 à 2 mêtres de haut. La mesure se prend du centre du tronc à la limite de propriété.
Pour plus de détails, voir  l'article précédent.



Notre choix d'arbres : le top-à-nous du mieux-que-l'on-préfère, volume 2.

     Les arbres, grands et petits sujets    
   

Ginkgo Biloba   -->
Le dinosaure

Appelé "Arbre aux 40 écus", il devient jaune vif à l'automne. Faisant partie de la plus vieille famille d'arbres connues, il est ultra résistant à son environnement : une anecdote tristement célèbre dit qu'un Ginkgo a survécu dans le rayon d'explosion immédiat de la bombe atomique d'Hiroshima (c'est dire s'il est résistant, l'ancêtre).

Il existe des pieds mâles et femelles : les "fruits" des pieds femelles sont connus pour dégager une odeur désagréable. Il est tellement beau qu'on en plante un quand même.

   http://static.jardipedia.com/photos/ginkgobiloba/ginkgobiloba_7.jpg
http://static.aujardin.info/cache/th/img9/liquidambar-styraciflua-automne-540x375.jpghttp://partage-images.net/IMG/jpg/DSC_3117.jpg  
<--   Liquidambar (et non pas "Li carambar" muhuhu)
Le flamboyant

Appelé aussi "Copalme d'Amérique", c'est le "roi" des arbres rouges automnaux, qui passe par plusieurs coloris avant de devenir pourpre.

Ses feuilles rappellent la forme d'une feuille de vigne, son écorce quant à elle est striée et rappelle le chène liège.

C'est un arbre à croissance plutôt rapide.
S'il ne fallait en garder qu'un, ce serait sans doute lui.


Tulipier de virginie   -->
Le qui-fait-de-bien-jolies-fleurs

Magnifique arbre originaire des forêts nord-Américaines, il pousse assez rapidement et fleurit quand il atteint 10 / 15 ans.
Son pollen est parait-il très apprécié des abeilles.

Sa feuille a une forme très particulière : on dirait qu'elle a été coupée net à son bout.
Le lutin des tulipiers doit avoir un sacré boulot pour couper toutes ces feuilles chaque année ...

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Liriodendron_tulipifera_JPG5a.jpg/290px-Liriodendron_tulipifera_JPG5a.jpghttp://www.visoflora.com/images/inter/m-tulipier-de-virginie-2-visoflora-83554.jpg
http://ville-saint-sylvain-anjou.fr/foret-enfants/Quercus%20rubra%20%28Chene%20rouge%20amerique%29/photo%204%20quercus%20rubra%20.jpg  
<--   Chène rouge d'Amérique
Le mastodonte des forêts

Il existe de multiples variétés de chênes.
Celui qui nous intéresse est le "chène rouge", qui, comme son nom l'indique, ne devient pas couleur "prune", "chocolat" ou "taupe" (sinon ce serait le "chène taupe d'Amérique", logique, et d'ailleurs s'il venait de Cuba on ne l'appellerait pas ... et bla et bla et bla ...).

Les chènes ont la particularité d'avoir des feuilles "marescentes", c'est à dire qu'elles ne tombent pas comme la majorité des arbres caduc à la fin de l'automne, mais au printemps lors de la pousse des nouvelles feuilles.


Erable 'Lacinié Wieri'   -->
Le "pleureur".

Comme pour les chènes il existe de nombreuses variétés d'érables, de différentes tailles, formes et couleurs.

Arbre de grande taille, le "Lacinié Wieri" a la particularité d'avoir des feuilles très fines et ciselées par rapport à l'érable plane par exemple, un peu comme les érables du Japon, et d'autre part ses branches ont un port légèrement "pleureur" (il n'est pas triste pour autant).

Il devient jaune vif quand la bise fut venue.

  http://www.florum.fr/img/A/1/5/1161-Acer-saccharinum-Laciniatum-Wieri.jpg
http://jmmedia.s3.amazonaws.com/1247153915bouleau.jpghttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Bouleau-cepee.jpg/220px-Bouleau-cepee.jpg  
<--   Bouleau
Le qui vient du froid

Haaa le bouleau, lui, il est tout le temps beau.
Il est beau au printemps avec ses nouvelles feuilles et son écorce blanche. Il est beau en été avec ses feuilles vertes et son écorce blanche.
Il est beau en automne avec ses feuilles orangées, ses chatons ("miaooo !") et son écorce blanche. Il est beau en hiver sans ses feuilles et son écorce blanche.
Il est vraiment tout le temps beau, le bouleau.

Par contre comme il a une silhouette d'allumette, c'est bien de le planter par groupe de 2 ou 3, espacés de 2 à 3 m, ce que l'on appelle une plantation "en marmite" (demandez pas pourquoi ...), ou bien le faire pousser en cépée : c'est à dire faire partir 2 / 3 troncs de sa base, soit en plantant plusieurs sujets groupés dans un même trou, soit en le coupant pour que plusieurs pousses sortent (mais ça fait mal au coeur de le couper).


Sumac de Virginie   -->
Le connu mais toujours original

Appelé aussi "Vinaigrier", on voit ce petit arbre dans plein de jardins. Succès mérité : avec son port original, ses feuilles à la coupe "exotique", sa coloration rouge vif automnale et ses pompoms hivernaux il est superbe.

2 petits vilains défauts à signaler :
- "Drageonne" beaucoup, ça pousse partout autour !
- Il est vénéneux de partout. Petit je suis monté sur un Sumac. Je ne l'ai plus jamais refait. JAMAIS.

  http://capreco.fr/photos/Sumac.jpg
http://media.gerbeaud.net/2012/11/charme-arbre.jpg  
<--   Charme
Le charmant (trop facile).

Un classique de nos campagnes, que l'on retrouve souvent également taillé en haies = "Charmilles".
Non taillé il prend une superbe silhouette en fuseau ou légèrement en boule.

Comme le chène il a un feuillage "marescent" : il ne perd ses vieilles feuilles qu'au printemps.

Un autre mot compliqué pour paraitre expert en la matière : il s'agit également d'un arbre à port "fastigié". Mais c'est quoi donc ? Cela veut dire que les branches poussent de façon ressérée, de la base vers le sommet de l'arbre (je vous rassure je ne connaissais pas avant).


Parrotie de Perse    -->
Le multicolore.

Appelé aussi "arbre de fer" pour la dureté de son bois.

Ce petit arbre au port étalé passe par toutes les couleurs de l'alphabet et ceci tout en même temps, ce qui le rend d'autant original. Puis il s'uniformise au final en rouge pourpre / orangé.
On le voit assez peu et il est magnifique.

  http://www.jardindesplantes.net/sites/jardindesplantes.net/files/parrotie_perse_1.jpg

http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/rte/RTEmagicC_6483_sapin_gmf_txdam18040_9dd4e4.jpg

 
<--   Pins et sapins
Les persistants

Comme dit plus haut, rien ne vaut un peu de verdure pour relever et mettre en valeur toutes ces belles couleurs.

Nous avions un "pin de Noël" (variété inconnue : un Pin noir peut-être ?) et un "sapin de Noël" (variété Nordman ou Douglas ?) que nous avions gardé en pot : ils seront ravis de s'épanouir en pleine terre.   :)



La pelle a chauffé et elle n'a pas fini de chauffer : après s'être habitué à leur vue pendant tout l'hiver, j'ai changé quelques plans ... il me faut vite déplacer certains arbres avant l'arrivée du printemps pour ne pas trop les malmener. Vite vite !

Partager cet article

21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 13:34

Comme indiqué précédemment on est à fond dans les plantations, on va voir ici les essences choisies pour habiller joliment notre devant de maison, un espace de 500 m2 qui se situe entre l'habitation et la route.

C'est l'occasion de parler des distances de plantations en limite de propriété.
La règle est simple :
1- Les arbres et arbustes d'une hauteur supérieure à 2 mètres doivent être plantés au minimum à 2 mètres de la limite de propriété. La mesure se fait au centre du tronc, donc n'est pas dépendante du diamètre de l'arbre (et de son âge par conséquent).
2- Les végétaux ne dépassant pas 2 mètres doivent être plantés au minimum à 50 cm de la limite de propriété.
Ceci est la loi générale comprise dans le code civil, mais peut-être supplantée par un arrêté local.

Je vous invite à lire 2 excellents articles pour ce qui est du détail et également pour tout ce qui est obligations du propriétaire, droits de recours du voisinage, "ceuillette pirate des fruits sur un arbre en bordure", vengeance au taille-haie sur les branches qui dépassent et toutes les joyeusetées mitoyennes qui peuvent finir dans une émission de Julien Courbet : voici les articles, sur le site nature.jardin et sur le site de jardinage Gerbeaud.



Notre choix d'arbustes et arbres : le top-à-nous du mieux-que-l'on-préfère.
Revenons à nos moutons (béééé) : on profitera de notre devant de maison pour créer un jardin d'ornement, avec des arbustes et petits arbres fleuris ou parfumés. 500 m2 c'est quand même vite rempli et il y a tellement de belles choses que c'est duuuuuuuur de choisir. On aurait 10.000 m2 que l'on aurait réussi à tout remplir.

     Les arbres & gros arbustes         

Savonnier de Chine   -->
Le surprenant

Après le matos, on est envahi par leurs arbres !  ;-)

Un arbre "moyen" que je trouve magnifique : il se pare de fleurs jaunes en été, puis une fois en automne il devient orange et se couvre de fruits originaux en forme de "lanternes chinoises", rouges, comme du tissu. La variété "coral sun" produit également des pousses roses au printemps.

Une fois adulte il atteint une 10aine de mètres de haut et de large. Son port en parasol offre une belle ombre.

Il sera placé côté Est devant la maison, au milieu de la pelouse. Fera de l'ombre à l'heure de l'apéro.  ;-)

   http://img.over-blog.com/600x450/1/09/49/04/arbres/Koelreuteria-paniculata--savonnier-.jpghttp://www.jardindesplantes.net/sites/jardindesplantes.net/files/savonnier_1.jpg
http://jmmedia.s3.amazonaws.com/1334646207arbredejudee.jpg  
<--   Arbre de Judée
Le chouchou de Mari !

Au mois d'avril on ne voit que lui, son écorce sombre se couvre littéralement de petites pétales rose vif.
Dommage que sa floraison soit si éphémère ...
Mais quand il fleurit c'est vraiment, VRAIMENT, mais alors VRAIIIMENT de toute bôôôôté.

Il sera placé côté Sud, à côté de notre terrasse.


Arbousier, "arbre aux fraises".   -->
Le qui-fait-de-bien-jolies-bouboules.

Ce "gros arbuste" finit par devenir un arbre au bout de ... longtemps.
Arbre Méditerranéen persistant, il donne une touche "sudesque" au jardin. En hiver il se couvre d'arbouses, un fruit comestible tout rouge et tout rond qui lui donne un air d'arbre de Noël.

Il sera placé côté Sud-Est, fera une "arche" verte au-dessus du portillon d'entrée.

  http://img86.xooimage.com/files/9/4/1/arbousier-fruits-39aa68d.jpghttp://static.aujardin.info/cache/th/img9/arbutus-unedo-fruit-540x375.jpg
http://www.rustica.fr/assets/media/image/cotinus-04101-rust-l650-h474-c.jpghttp://www.rustica.fr/assets/media/image/cotinus-1287752267.jpg  
<--   Cotinus pourpre, "arbre à perruques"
Le chouchou de Bast !

Il existe différents variétés de cotinus, verts ou pourpres.
Les uns comme les autres se couvrent en été de fleurs en forme de "duvet", cotoneuses, et surtout se transforment totalement en automne : ils revêtent les couleurs parmi les plus impressionnantes en matière de nuances et d'intensité, à la limite du fluo, dans les tons jaunes, oranges ou rouges.

Les pourpres, de couleur assez sombre au printemps et été, sont mis en valeur à côté de couleurs dorées : troêne, fusain ou oranger du mexique (notre choix, à voir plus bas)

Il sera placé dans un tertre côté Nord-Est qui surplombe notre allée de voiture.


Cerisier pleureur du japon   -->
Le "gracieux".

LE fameux "SAKURA" : emblème du japon, symbole national, militaire et poétique à la fois dans le pays du soleil levant.
Un arbre magnifique au port tombant, qui se couvre de fleurs roses ou blanches, en hiver ou au printemps suivant l'espèce.

Il sera placé à côté de l'escalier côté Nord-Est qui mène de l'allée des voitures à l'entrée de la maison.

  http://davidbogler.com/Photography/Prunus.subhirtella.Pendula.MBG.14Apr2005.14.5x10.25.jpg



     Les petits arbustes          
http://p2.storage.canalblog.com/22/14/175251/36796585.jpg  
<--   Bambou noir
Le noir c'est noir.

Un bambou très original : la tige qui devient couleur ébène au bout d'environ 1 an met superbement en valeur le vert tendre des feuilles.

Avec les bambous il y a une précaution à prendre : ils produisent des racines hyper tracantes et très puissantes, des "rhizomes", qui s'étalent rapidement et finissent par coloniser tous les alentours. Notre papi bricolo, fierté de la nation, en a fait l'expérience : son bambou planté il y a 15 ans est aujourd'hui une bambouseraie de plus de 100 m2 (véridique).
La solution est d'encercler la plantation avec une barrière anti-rhisomes. C'est un plastique souple mais très dur que les racines ne perceront pas. J'ai vu sur Internet des personnes qui essayaient différentes solutions économiques (bâche plastique, delta-MS, planches, géotextile ...) : ils revenaient à la barrière anti-rhizomes, malheureusement un peu chère mais efficace, ou bien le muret béton (mais esthétiquement discutable).

Il sera placé devant la porte fenêtre de notre chambre parentale pour former un rideau naturel. Un peu d'intimité, diantre !


Erable du Japon   -->
Le plus coloré.

Les érables du japon sont de tout petits arbres, voire de tout petits arbustes, malgré le nom "Erable" qui fait penser immédiatement au bon gros mastodonte massif de nos forêts.

Ils font partie des végétaux revétant les couleurs les plus hallucinantes que l'on puisse trouver dans la nature !
Tantôt rose vif, tantôt orange fluo, tantôt vert "stabilo", tantôt panaché de blanc, de rose et de vert, c'est un vrai festival pour les yeux.

Il sera (voire seront ...) placé devant le petit massif de bambous noirs, devant la chambre parentale.

   http://blog.bassin-nature.com/wp-content/uploads/2009/06/09_06acer1.jpghttp://photos.plantes-et-jardins.com/magazine/1112/erable-200.jpg
http://www.plantes-et-design.com/photos/jardinalis_plantes_design_jardins_choisya_sundance.jpg  
<--   Oranger du mexique
Le sombrero, tequila y guacamole !

Arbuste très lumineux, vert doré, qui produit au printemps de petites fleurs blanches au délicieux parfum d'oranger.
Sa couleur lumineuse soutiendra le cotinus pourpre vu plus haut. Copain !

Il sera placé : à côté du Cotinus. Copain !


Fusain ailé   -->
L'automnal

Petit arbuste sympa mais sans gros intérêt pendant la moitié de l'année, jusqu'à l'automne où il se pare d'un rouge somptueux !

Il sera placé dans l'angle de notre baie vitrée du salon, dans un petit massif face au portillon d'entrée qui masquera le vis-à-vis de la rue.

   http://cdn-maison-deco.ladmedia.fr/var/deco/storage/images/maisondeco/jardin/plantes-fleurs/fusain-aile/1388834-1-fre-FR/Fusain-aile_reference.jpg
http://img.over-blog.com/500x360/1/42/03/16/Repertoire-du-16-08-2009/Seringat-en-fleurs---St-Jean---5-mai-2007.jpg  
<--   Seringat
Le parfumé

Le seringat est un arbuste sympathique à fleurs blanches, mais ce n'est pas pour la beauté de ses fleurs (quoique mignonnes) qu'il est connu, mais pour son odeur douce et enivrante ...

Si vous avez déjà vu l'état hystérico-hypnotique d'un chat "sniffant" de l'eau de Javel, vous imaginerez sans problème Bast en pleine transe, le nez plongé dans une fleur de Seringat.

Il sera placé avec le Fusain pour faire un rideau entre la rue et la baie du salon.


Buis   -->
Le rustique

Taillé en boule, en carré, en dodécaèdre ou en forme de Jean-Pierre Raffarin, le buis est le "Roi" de l'art topiaire. A voir ICI ou ICI quelques exemples de tailles plus ou moins originales.

On le voit plus rarement en forme de Buis (tout simplement), et c'est aussi un bel arbuste quand il pousse librement. Persistant et d'un vert profond toute l'année, il met en valeur les couleurs changeantes des autres plantes autour.
En plus il est quasi indestructible.

Il sera placé avec le Seringat et le Fusain pour faire écran entre le salon et la rue.

   http://www.drome-provence.com/villages/img/buis6.jpg
http://papimarc.typepad.fr/.a/6a00d8341c6c1753ef017c327af992970b-pi  
<--   Daphné, "bois-joli"
Le joli qui sent bon.

Surnommé "bois-joli", il est non seulement joli mais en plus très odorant ! En fleurissant en fin d'hiver, il annonce l'arrivée des premiers beaux jours.

Il sera placé dans le massif cité au-dessus.


Fosythia   -->
Le lumineux

Un des premiers arbustes à fleurir au printemps.
Son jaune vif est hyper lumineux et il est souvent "marié" à un cognassier du japon.
L'association des 2 passe pour "terriblement classique" aux yeux de certains, mais elle est tellement belle qu'il serait dommage de s'en priver. C'est ce que l'on fera. :-)

Il sera placé d'un côté du portillon "piéton" d'entrée. De l'autre il y a aura son copain le cognassier du japon.

  http://www.europlus1.com/img/forsythia.jpg
http://a407.idata.over-blog.com/500x375/3/24/51/84/exteriieur/cognassier-du-japon-1.jpg  
<--   Cognassier du Japon
Le joli qui pique

L'inséparable copain du Forsythia vu ci-dessus ("je serai là, toujours pour toi, lalalilala") dans de nombreux jardins. D'un joli rose, blanc ou rouge suivant les variétés.
Un beau petit buisson épineux qui se couvre de belles fleurs aux premières notes du printemps.

Il sera placé à côté du portillon d'entrée, du côté ou l'on peut enjamber notre muret. Qui s'y frottera s'y piquera.


Lilas   -->
L'incontournable

On termine par l'archi connu mais superbe Lilas, avec ses grosses grappes de fleurs qui embaument les mois d'avril à juin.

Ils seront placés (on en a de 4 couleurs) en massif côté Sud. Ils nous "masqueront" de la vue plongeante de nos voisins d'au dessus (on est à flanc de colline) sur notre terrasse.
Que l'on puisse faire des barbecue en maillot tranquille.  ;-)

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/40/Lilas.JPG



La plupart des arbres et arbustes présentés ont été plantés, d'autres le seront dans le week-end à venir, vivement ensuite que tout cela pousse !

Partager cet article

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 21:51

"A la sainte Catherine, c'est pas la fête à Monique" : tout le monde connait cet adage qui annonce le début de la saison des plantations. Le jardinier amateur sort ses plus belles bottes vert caca d'oie et s'en va joyeusement creuser des trous façon lombric géant. Il y plantera arbustes et arbres qui formeront un doux cocon de verdure autour de sa maison.

La sainte Catherine c'est le 25 novembre, et l'on dit qu'à ce moment "tout bois prend racine".
En réalité c'est le début d'une période idéale de plantation jusqu'à la fin en l'hiver, en particulier pour les plantes achetées "racines nues". Les végétaux, dont l'horloge biologique leur annonce une période hostile en surface, sont alors enclines à rester bien au chaud (comme nous quoi ...) et se dévelloper tranquillement sous terre.
Attention tout de même aux périodes de gel : les plantes plantés en "racines nues" apprécient moyennement.
Imaginez prendre une douche dehors en plein hiver par -10°C : pneumonie des branches (heuu des bronches) assurée.
Une fois le printemps arrivé il sera toujours possible de planter mais moyennant plus d'arrosage. 

Voici 2 liens intéressants sur le sujet : sur le site Gerbeaud et le site Rustica

http://www.rustica.fr/assets/media/image/planter-automne-arbre-arbuste-l650-h474-c.jpg
Maintenant parlons - une fois n'est pas coutume - de la MaisonBoisDeNous.
Après 3 ans de terrain vague autour de la maison, il est temps de transformer notre tas de boue en quelque chose de plus harmonieux. On plante !

Le long de la route qui accède chez nous, devant la maison, nous planterons une haie variée persistante qui fera un joli écran de verdure.

Toujours devant la maison on a environ 500 m2 de terrain à habiller : ce sera notre "jardin d'ornement", un jardin parfumé et fleuri qui se colore au fil des saisons, avec des massifs d'arbustes et quelques arbres de petite taille.
Voir ici nos choix.

Derrière on dispose d'environ 1000 m2 : on y casera quelques grand spécimens pour créer un bosquet d'arbres.
Ils procureront un ombrage raffraichissant en été et offriront un éclatant feu d'artifice de couleurs en automne.
Ils feront également office de brise-vent en hiver, le vent dominant (et glacial brrrr) chez nous venant de ce côté-là, Nord-Ouest.

A suivre.

Partager cet article

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 19:47

Avril 2012, 3 jours après le coffrage et le coulage des poteaux béton de nos murs de soutènement, on décoffre.
A savoir qu'au bout de 3 jours la prise du béton n'est pas complète mais on peut décoffrer sans problème, ça tient déjà bien d'autant qu'ils ne supportent pas de charge.


Pour info le temps de prise optimal est d'environ 1 mois, au bout duquel le béton aura atteint une résistance proche de sa résistance maximale. Certains éléments béton porteurs comme les poutres et linteaux nécessitent un respect scrupuleux de ce délai avant décoffrage / désettayage, idem support de charge.

D'autre part un béton fait par temps humide subira moins de phénomènes de retraits dus à un séchage trop rapide, ce qui entraine irrémédiablement des fissures.
C'est pour cela que l'on arrose parfois les dalles fraichements coulées, où les fissures peuvent être multiples d'autant que les surfaces sont importantes ce qui augmente les risques de retraits.


Paranthèse théorique fermée, voici un des nombreux poteaux coulés par ce beau printemps pluvieux de 2012.
Attention suivez bien car ça va aller très vite :

1 : Coffrage     2 : Décoffrage. Tadaaaaam !
P4290231.JPG   P4300235.JPG
     
"I'm décooofring in the raiiin,
just décooofring in the raiiin !..."


Si vous aussi vous aimez décoffrer sous la pluie, voici une petite astuce à 5 roubles : un sac plastique, un petit trou pour l'embout de vissage et vous êtes prêt pour déssouder le Titanic.
Pensez à prendre votre tuba et votre bouée canard bien entendu.
  P4300237.JPG
    Wiiiz wiiiz wiiiiiiiiiz ! (bruit de perceuse)

Partager cet article

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:00

On vous avait laissé les 2 mains dans le ciment et les 2 pieds dans la boue en juillet dernier, voici la suite de cette fabuleuse épopée plein de rebondissements ("boing !") que la construction d'un mur de soutènement.

On avait en avril dernier creusé puis coulé les fondations, puis monté les blocs de parpaing.
Il ne faut alors pas négliger une étape essentielle : faire des poteaux et une (voire plusieurs) ceintures en béton armé, qui, au même titre que la fondation, vont assurer la résistance aux pressions exercées sur le mur (mouvements de terrain ...), donc la solidité de l'ensemble. Cf ce lien pour en savoir un peu plus.

Nous avons réalisé un poteau béton (vertical) tous les 4 / 5m, et une ceinture ferraillée (horizontale) à 1m soit une hauteur de 5 parpaings. Le ferraillage (ou "chainage") qui se trouvera au coeur du béton relie les poteaux à la fondation et à la ceinture.

1ière étape : poser les ferrailles
Les armatures verticales pour poteaux sont généralement des "carrés" de 4 tors (tige en fer) et les horizontales des triangulaires de 3 tors. Les relier avec du fil de fer et s'assurer que cela ne va pas bouger lorsque l'on va couler le béton. Il faut que le fer reste bien au centre : trop près du bord, l'action du gel peut faire éclater le ciment qui le recouvre.

2ième étape : assembler des coffrages
A l'aide de planches, madriers, vis et serre-joints on crée le récipient à béton qui deviendra le futur poteau.

P4290212.JPG     P4290217.JPG
Papi bricolo en plein assemblage   Ca ressemble à rien, mais ça tient !
     
P4290211   P4290214.JPG
Nous avons utilisé aussi des blocs linteaux pour ceinturer   Vue "inside" avant coulage


3ième étape : couler le béton

P4290222.JPG     P4290226.JPG
On vide et on tasse (pas trop fort on verra après pourquoi ...)   et on vide, et on lisse,
     
et on vide, et on DEBULLE.
Du verbe "débuller" = action d'enlever les bulles.

A l'aide d'une tige en fer on "touille" et on fait vibrer le béton afin de chasser les bulles d'air et répartir le béton partout dans le coffrage. On finit par taper doucement sur le coffrage avec un marteau pour bien coller le béton aux parois et là aussi enlever les poches d'air.

A droite : Mari en plein travail de débullage.
La consigne de "bien débuller" a été scrupuleusement suivie : elle a tellement tassé que la poussée du béton commençait à écarter le coffrage ! 
Sur les autres poteaux la consigne a été de "bien débuller, mais pas trop quand même".
    P4290221.JPG


Prochaine étape : le décoffrage, puis l'arase (finition supérieure du mur). A+ les loulous !

Partager cet article

29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 09:53

Du 1 au 3 février 2013 se tient le salon "Du Côté de la Maison" à Toulouse.

L'occasion de sortir, rencontrer du monde, s'informer, débuter ou mûrir un projet de construction ... et surtout passer voir notre super et sympathique fabriquant d'ossature bois Jean-Michel Bouard, de Epicea Construction !

Salon_Maison_Toulouse_fevrier2013.jpg

Partager cet article

Publié par Mari & Bast - dans Divers
commenter cet article

Bienvenue chez nous !

La maison bois de nous, c'est le blog des tribulations de Mari et Bast et de leur "presqu'auto-construction", commencée fin 2009, quelque part entre Toulouse et Albi. Maison en ossature bois, bioclimatique, basse consommation, théoriquement BBC effinergie.

Lamaisonboisdenous : La maison bois de nous    autoconstructeurs 2011

Famille, amis, autoconstructeurs, bricoleurs, curieux ou autres : c'est avec plaisir que nous partageons notre projet, nos choix techniques, nos recherches, et le récit des étapes de la construction.
Vous voulez réagir à un article, donner votre avis ? FONCEZ : un commentaire ça fait toujours PLAISIR !
Et n'hésitez pas à vous inscrire à la lettre d'infos (juste en dessous) pour ne rater aucune nouvelle.

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Coucou, qui est là ?

LaMaisonBoisDeNous a accueilli un total de visiteurs, il y a actuellement  Internautes en cours de visite.

Les blogs que l'on suit

On n'est pas seuls à s'aventurer dans la construction, et il y a tellement de beaux projets que c'est dur d'en sélectionner seulement quelques-uns. Voici quelques blogs que l'on suit assiduement.

Ils ont fini / ils sont des "références" connues :
Ils sont forts ils sont beaux : ils sont ICI !

Et ci-dessous ceux qui y sont encore :
Mob-Castelneuvienne : une mob super sympa, un blog tout aussi sympa
NidEcologique : une mob avec isolation en paille, avis techniques sur plusieurs technologies "écolo"
La cabane à Xavier : rénovation maison, ceinture noire en bricolage mécanique
Danslamaison : rénovation d'une maison des années 30 qui ne manque pas de charme
Hep-toit-la-bas : future jolie mob dans les hautes Alpes
Maison.bioclimatique : une jolie maison bioclimatique en haute-Savoie
NotreMaisonEnMadriers : maison en madriers de bois dans le pays du vent d'Autan, le Lauragais
NifNif : la maison en bois de NifNif. Le loup peut toujours souffler ...
Mamaisonsolaire : une jolie maison solaire en bois, dans le massif central
MaisonChanvre : une belle maison en paille avec entre autres un poêle Stuv 30 et un puits Canadien. Un des premiers blogs construction que l'on a découvert, qui nous a motivé à nous lancer dans notre propre projet, et récemment re-découvert avec plaisir.

Comprendre, partager

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog