Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 09:34
Plusieurs choses à savoir sur le chauffage au bois :

1/ A l'heure actuelle le bois est le moyen de chauffage le moins cher en rapport KiloWatts/Heure fournis.
Mais "chut !" c'est un secret : si cela se sait ça va augmenter.

2/ Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la forêt francaise se porte bien.

3/ D'autre part le bois est une énergie renouvelable et qui fait travailler l'industrie locale.
     Chauffage au bois : bûches

 

4/ Rendements (= chaleur transmise par rapport au volume de bois brulé)
- une cheminée ouverte a un rendement d'environ 15% (très sympa mais efficacité bof bof ...)
- un insert ou poêle sans "double combustion" : environ 40%
- un insert ou poele récent avec "double combustion" entre 70 et 85%
- un poêle à granulés > 80%

5/ Il y a tout intérêt de prendre un appareil avec un bon rendement : cela signifie moins de bois brûlé pour plus de KiloWatts/Heure fournis. Mais aussi, moins de rejets polluants (monoxydes et COV qui sont générés par une combustion partielle).

6/ Ne nous leurrons pas : le chauffage au bois rejette bien sûr des particules polluantes, mais moins que la plupart des autres énergies.

7/ Le rendement optimal indiqué n'est atteint qu'avec une forte combustion. Une feu réduit ou "continu" générera moins de chaleur, et la combustion imparfaite rejettera plus de particules polluantes.
C'est pour cela qu'il est conseillé de bien dimensionner son poêle avant achat : un poêle légèrement sous-dimensionné sera plus efficace qu'un poêle sur-dimensionné, qui marchera toujours au ralenti.

8/ Pour une maison voulant être labelisée BBC ou voulant tendre à être la plus passive possible, il est très chaudement recommandé d'acheter un modèle avec prise d'air extérieure. Ainsi le poêle n'extrait pas l'air chaud de la maison.
En effet, la combustion nécessite beaucoup d'oxygène, qu'un poêle aspire par la grille de "tirage", puis expulse une fois brûlé par le conduit de cheminée. Hors s'il y a de l'air extrait, il faut bien que de l'air neuf rentre par où il peut dans la maison ... généralement froid dans ce cas !
Avec un poêle équipé de la prise extérieure, l'air chaud de la maison reste là où il est, il n'est pas brulé et évacué.
Pour vous faire une idée, un poêle ou insert peut consommer de 15 à une 100 aine de m3 par heure ! La consommation moyenne est 25 m3/h d'air pour les poêles (d'après nos recherches) : soit 1/10ième du volume d'air d'une maison de 100m².

9/ Pellets ou bûches ?

    Les +   Les -
Pellets

- très bon rendement
- ne nécessite pas d'être garni régulièrement : l'alimentation en combustible est automatisée
- horaires et thermostat programmables
- stockage peu volumineux 

  - tributaire d'une alimentation électrique pour la plupart des modèles
- bruit de fond en version électrique (rotation de la vis sans fin)
- combustible spécifique (pellets = granules de bois recomposé) dont le prix peut plus varier que la bûche (transformation de la matière première, et sans doute + de logistique ?)
Bûches   - actuellement le combustible le moins cher

- ne dépend d'aucune autre énergie
 

- il faut le charger manuellement et régulièrement, et ce n'est pas une mince affaire !
- saletés lors de la manutention : écorce, mousses, poussières, insectes, cendres qui volent en ouvrant le poêle ...
- stockage
- séchage et recoupe des bûches selon le bois commandé
- diffusion de la température
- régulation de la température

Le match se fait souvent entre confort et simplicité d'utilisation du pellet VS indépendance énergétique et rusticité du poêle classique.

10/ Et le poêle de masse ?
Un poêle de masse, comme son nom l'indique, est un poêle extrêmement massif  : le principe de chauffe repose sur sa forte inertie thermique. Grosso-modo on brûle "à fond" : les fumées empruntent alors un circuit assez long et chargent la masse en chaleur avant d'être évacuées. Une fois le feu terminé, cette masse va diffuser pendant des heures la température stockée. D'après pas mal de retours il est moins exigeant sur la qualité du bois qu'un poêle classique.

Pour en savoir plus sur le poêle de masse (aussi appelé affectueusement "pdm", ce n'est pas un gros mot ne soyez pas surpris) :
- principe : sur IdéesMaison, sur Ecosources, sur Wikipédia, sur Ekopedia,
- retour d'expérience du poêle de masse, construction, sur FuturaSciences
- autoconstruction : blog Xelyx, un autre pdmlub

  Les +    Les -
  - testé chez des amis -> une très bonne sensation de confort qui dure !
- grosse autonomie
- économe en énergie
- tolérant au bois de qualité "moyenne"
- mêmes remarques que le poêle à bûches
    - très imposants (inesthétiques diront certains, c'est subjectif)
- chers en achat "tout prêt" (mais autoconstructible avec un peu de recherche, de motivation et d'huile de coude)
- son poids conséquent s'ajoute à la structure : attention aux fondations et à ce qui se trouve dessous !
-mêmes remarques que le poêle à bûches


11/ Et pour terminer cet article, une autre particularité du chauffage au bois : quel plaisir que le doux crépitement du feux et la chaleur mouvante des flammes !...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Mari & bast - dans Chauffage
commenter cet article

commentaires

FUZEMOB31 16/09/2010 23:21



Bonjour,


Beaucoup de points négatifs pour les pellets...


L'argument de la dépendance électrique est pour moi un faux argument : tout est électrique dans une maison (CESI, PAC, chaudière gaz, et le reste...).


Et pour le bruit, notre frigo en fait plus (de bruit) que le poêle !


FUZEMOB31



Mari & bast 17/09/2010 13:11



Oui, tableau un peu partial c'est vrai : on s'est laissés guider par notre choix final. Voilà qui est rectifié, je pense que c'est maintenant plus complet et plus juste.


Par contre pour nous la dépendance électrique n'est pas un argument à occulter même si la consommation est faible, les risques de panne également etc.


Explications : lors de la tempète de janvier 2009, suite à une coupure électrique de quasi 1 semaine, les voisins des parents habitant une maison "tout-électrique" ont dû quitter leur domicile
dès le second jour pour un hotel en ville à cause d'un froid invivable. Leur superbes baies vitrées n'ont pas pû assurer ne serait-ce qu'une faible chaleur car fermées par des volets électriques
non débrayables ... Les radiateurs étaient forcément éteinds. Les parents eux avaient une cheminée : la maison a été tenue chaude.


Il n'y a heureusement pas de tempête telle tous les ans, mais cela nous a guéri du "tout domotique" d'une part, et de la dépendance électrique pour le chauffage d'autre part. A chacun ensuite de
décider s'il s'agit d'un critère déterminant ou pas : pour nous ça l'a été, pour d'autres ce sera anecdotique. Pas de jugement par rapport à cela.


Pour ce qui est du bruit nous avons eu l'occasion de voir "en vrai" des poêles à pellets : cela s'apparente au ronronnement d'un frigo ou congélo. En dB je ne sais pas. Là aussi à chacun de juger
: le mieux est de se rendre compte soi-même avant achat.


Merci pour votre intervention !



Mari & bast 10/09/2010 12:49



Exactement et ce serait injuste de ne pas le rectifier. Voilà qui est fait, merci pour la remarque.


De notre côté nous nous étions interessés à ce système, mais étant donné que nous sommes dans le Tarn une "région à bois", la buche est interessante. D'où notre choix final.


Vous êtes équipés en pöele pellets de votre côté ?



PICHENOT 27/08/2010 21:09



BSR.


Contrairement à ce que beaucoup pensent il existe des poêles à pellets fonctionnant sans électricité : HWAM Element, NANDO LEDA etc



Bienvenue chez nous !

La maison bois de nous, c'est le blog des tribulations de Mari et Bast et de leur "presqu'auto-construction", commencée fin 2009, quelque part entre Toulouse et Albi. Maison en ossature bois, bioclimatique, basse consommation, théoriquement BBC effinergie.

Lamaisonboisdenous : La maison bois de nous    autoconstructeurs 2011

Famille, amis, autoconstructeurs, bricoleurs, curieux ou autres : c'est avec plaisir que nous partageons notre projet, nos choix techniques, nos recherches, et le récit des étapes de la construction.
Vous voulez réagir à un article, donner votre avis ? FONCEZ : un commentaire ça fait toujours PLAISIR !
Et n'hésitez pas à vous inscrire à la lettre d'infos (juste en dessous) pour ne rater aucune nouvelle.

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Coucou, qui est là ?

LaMaisonBoisDeNous a accueilli un total de visiteurs, il y a actuellement  Internautes en cours de visite.

Les blogs que l'on suit

On n'est pas seuls à s'aventurer dans la construction, et il y a tellement de beaux projets que c'est dur d'en sélectionner seulement quelques-uns. Voici quelques blogs que l'on suit assiduement.

Ils ont fini / ils sont des "références" connues :
Ils sont forts ils sont beaux : ils sont ICI !

Et ci-dessous ceux qui y sont encore :
Mob-Castelneuvienne : une mob super sympa, un blog tout aussi sympa
NidEcologique : une mob avec isolation en paille, avis techniques sur plusieurs technologies "écolo"
La cabane à Xavier : rénovation maison, ceinture noire en bricolage mécanique
Danslamaison : rénovation d'une maison des années 30 qui ne manque pas de charme
Hep-toit-la-bas : future jolie mob dans les hautes Alpes
Maison.bioclimatique : une jolie maison bioclimatique en haute-Savoie
NotreMaisonEnMadriers : maison en madriers de bois dans le pays du vent d'Autan, le Lauragais
NifNif : la maison en bois de NifNif. Le loup peut toujours souffler ...
Mamaisonsolaire : une jolie maison solaire en bois, dans le massif central
MaisonChanvre : une belle maison en paille avec entre autres un poêle Stuv 30 et un puits Canadien. Un des premiers blogs construction que l'on a découvert, qui nous a motivé à nous lancer dans notre propre projet, et récemment re-découvert avec plaisir.

Comprendre, partager