4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 10:18

Suite à des demandes de sympathiques lecteurs, on va voir dans le détail le principe des dérivations électriques et surtout l'utilisation des raccords rapides, également appellés bornes de connexion.
Car quand on a déjà fait c'est simple comme bonjour, mais quand on a jamais fait ... ben on a jamais fait.


Principe des raccords rapides
Comme on l'a vu dans un précédent article, nous avons utilisé des bornes de connexions rapides de type "WAGO" pour réaliser les raccords électriques. Ils s'avèrent bien plus pratiques que les traditionnels dominos qui demandent dextérité et patience à toute épreuve dès que l'on veut alimenter beaucoup de points électriques.


Ces raccords automatiques existent en plusieurs versions qui permettent 2, 3, 5, 8 connexions. Selon les marques les codes couleur et tailles changent, la marque "WAGO" notamment en a sorti des minuscules, très pratiques quand il y a peu de place dans un boîtier.

Un raccord avec 8 trous permet par exemple d'alimenter jusqu'à 7 points électriques, le 8ème trou recevant l'alimentation qui vient du tableau électrique. Les fils doivent être de type "rigide" ou ça ne rentrera pas -> c'est ce que l'on utilise généralement dans une installation : les gaines pré-filées par exemple sont garnies avec du fil rigide.
     Raccord électrique rapide Wago


PRIX : 2.15 € à 3 € les 10 bornes de raccordement chez "brico-truc" (qui marchent très bien), suivant le nombre de connexions.

Utilisation moyenne
: pour le rez de chaussée seul nous avons utilisé une 30aine de raccords pour les boites de dérivation, puis une 20aine pour des ponts ou autres montages spécifiques.
Soit un total de 50 bornes de connexion = 12.5 €, ce n'est pas la ruine.


Montage raccords et dérivations
Pour brancher un fil, il suffit de le dénuder sur 8mm à 10mm et de l'enfoncer dans le raccord. Il est alors pincé par une patte métallique qui assure alors la liaison entre tous les fils dans la borne.

Dans une boite de dérivation on distingue les prises électriques d'un côté (fils de section 2.5mm²), les éclairages de l'autre (fils de section 1.5mm²).

Prises électriques :
Commençons par le plus simple (ha si tout était aussi simple dans l'élec ...)
Voilà le principe : de la gaine qui part du tableau on alimentera 1 raccord pour la phase, un pour la terre, un pour le neutre. Chaque prise ira repiquer sa phase, terre et neutre sur le raccord correspondant.
Voilà un petit schéma comme exemple de ce que l'on peut trouver dans une boite de dérivation, pour alimenter plusieurs prises à partir du tableau électrique :
Montage raccord rapide WagoEt on ne mélange surtout pas les fils sous peine de faire tout sauter !
C'est comme la gravité : y'a des lois de la physique à respecter sous peine de sanction violente et rapide de la part de l'univers ... cela dit, "y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes !" (copyright Chevalier & Laspales)

Une gaine avec des fils de section 2.5mm² alimentera au maximum 8 prises (norme NF C15-100).
Mais un raccord "wago" recevra au maximum 1 alim + 7 prises : c'est bète non ?
Oui et non car en pratique on alimentera rarement 8 prises avec une seule alim. D'autre part, d'une prise par exemple on reliera directement les 2 autres d'à côté = "ponts", plutôt que d'envoyer 1 gaine de la dérivation vers chacune des prises.

Eclairages :
C'est là où ça se gâte follement : il n'y a pas une seule façon d'alimenter un point lumineux, mais plein.
Tout dépend ce que l'on veut faire :
- un seul interrupteur, 1 seul point d'éclairage = allumage simple
- un seul interrupteur, plusieurs ampoules = allumage multiple
- 2 interrupteurs = va et vient
- 3 interrupteurs = permutateur OU télérupteur
- 4 ou plus = télérupteur
- interrupteur avec voyant (= veilleuse allumée) ou témoin (= allumé quand utilisé) ...

... avec des variantes : phase + neutre vers l'interrupteur, ou alors phase seule vers interrupteur et neutre directement vers l'éclairage ... ce qui donne beaucoup de schémas, tous utiles suivant ce que l'on veut faire : cf ce lien ou celui-là.

En tous cas le principe "de base" est le même que pour les prises électriques : la gaine d'alimentation se divise en 3 raccords (ou dominos si vous y tenez ...), ensuite le neutre alimentera directement le point lumineux, la terre également, la phase elle ira vers l'interrupteur.
C'est entre l'interrupteur (recevant la phase) et l'éclairage (le neutre) que le schéma sera plus ou moins fourni.
Comme pour les prises, une gaine alimentera 8 points lumineux maxi. La section de fil sera par contre en 1.5mm².


Démontage raccords rapides
Il suffit de faire pivoter le fil sur son axe tout en tirant pour le faire sortir (parfois assez fort, il ne faut pas avoir peur).
La pince reprend alors sa position initiale, le raccord peut être réutilisé : youpi !

Si vous êtes dans l'élec on espère que cela vous aura aidé et on vous souhaite bon courage !

 

Partager cet article

Publié par Mari & bast - dans Electricité
commenter cet article

commentaires

zapetou 07/10/2010



encore du tres bon


mais là, je rebondie!


perso pour les circuits PC, je ne passe que trés rarement par une boite de dérivation!


le circuit par du tableau avec ca protection idoine et passe de prises en pies sur ce meme circuits


celà évite bien des soucie!


 


quand je passe mes fils pour les circuits d'éclairage, j'ai un truc tout simple, je commence par l'alim, puis les fils d'un inter, si c'est un VV je passe les fils du second inter et je vrille
les navette ensemble et vrille la phase avec celle de l'alim puis passe les fils de la lampe que je vrille avec le retour de lampe d'un inter et le neutre et la terre avec ceux de l'alim ( vous
suivez??) et ainsi de suite, a la fin je n'ai plus cas couper mes fils vrillé et de les connecté ensemble, prendre une autre vrille et  encore, encore



zapetou 08/10/2010



non t'as rien compris parce que j'ai trés mal expliquer!!


chaque lampe et chaque inter revient dans la boite, mais quand je passe mes fils, pour ne pas me perdre je rassemble les fils qui doivent etre raccordé ensemble, exemple!


prenons un vas et vient A et B et une lampe L


donc dans la gainne de l'inter A tu aura trois fils, genre  rouge et  orange, dans la gaine de l'inter B meme combat avec  violet et  orange!


donc là tu prend un orange de la gaine de A et  orange de la gaine de B et tu les vrille ensemble, meme chose avec les deuxieme orange


le rouge de A vrillé avec la phase d'alim,


il reste donc le violet de la gaine B


dans la gaine L tu aura  fils, violet  bleu et un vert/ jaune,


donc le violet de la gaine B vrillé avec le violet de la gaine L ( retour de lampe)


le bleu de Ll vrillé avec le neutre de l'alim, et le vert jaune de L avec le vert jaune de l'alim ( terre)


et ainsi de suite avec les différent circuit,



Maxime M 13/10/2011



Bonjour et bravo pour les articles de qualité!


Une question me taraude, je suis en train de faire une pieuvre pour les luminaires et prises. Les circuits directs tels les cumulus, VMC, sèche-serviettes, Lave-vaisselle et autres peuvent se
faire directement du tableau à la machine et pas obligatoirement par une boite de dérivation? (qui ne sert à rien dans ce cas je pense).


Merci et profitez bien!



Bienvenue chez nous !

La maison bois de nous, c'est le blog des tribulations de Mari et Bast et de leur "presqu'auto-construction", commencée fin 2009, quelque part entre Toulouse et Albi. Maison en ossature bois, bioclimatique, basse consommation, théoriquement BBC effinergie.

Lamaisonboisdenous : La maison bois de nous    autoconstructeurs 2011

Famille, amis, autoconstructeurs, bricoleurs, curieux ou autres : c'est avec plaisir que nous partageons notre projet, nos choix techniques, nos recherches, et le récit des étapes de la construction.
Vous voulez réagir à un article, donner votre avis ? FONCEZ : un commentaire ça fait toujours PLAISIR !
Et n'hésitez pas à vous inscrire à la lettre d'infos (juste en dessous) pour ne rater aucune nouvelle.

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Coucou, qui est là ?

LaMaisonBoisDeNous a accueilli un total de visiteurs, il y a actuellement  Internautes en cours de visite.

Les blogs que l'on suit

On n'est pas seuls à s'aventurer dans la construction, et il y a tellement de beaux projets que c'est dur d'en sélectionner seulement quelques-uns. Voici quelques blogs que l'on suit assiduement.

Ils ont fini / ils sont des "références" connues :
Ils sont forts ils sont beaux : ils sont ICI !

Et ci-dessous ceux qui y sont encore :
Mob-Castelneuvienne : une mob super sympa, un blog tout aussi sympa
NidEcologique : une mob avec isolation en paille, avis techniques sur plusieurs technologies "écolo"
La cabane à Xavier : rénovation maison, ceinture noire en bricolage mécanique
Danslamaison : rénovation d'une maison des années 30 qui ne manque pas de charme
Hep-toit-la-bas : future jolie mob dans les hautes Alpes
Maison.bioclimatique : une jolie maison bioclimatique en haute-Savoie
NotreMaisonEnMadriers : maison en madriers de bois dans le pays du vent d'Autan, le Lauragais
NifNif : la maison en bois de NifNif. Le loup peut toujours souffler ...
Mamaisonsolaire : une jolie maison solaire en bois, dans le massif central
MaisonChanvre : une belle maison en paille avec entre autres un poêle Stuv 30 et un puits Canadien. Un des premiers blogs construction que l'on a découvert, qui nous a motivé à nous lancer dans notre propre projet, et récemment re-découvert avec plaisir.

Comprendre, partager

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog