Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 22:27

Nouvelle étape dans l'isolation de nos portes basculantes de garage : la mise en place de bas de porte.
(cf étape 1 choix de l'isolant, puis 2 mise en place de l'isolant dans les portes)

Nous avons acheté 2 bas de portes de garage "à lèvre" (ou "jupes", ou "bavettes") pour bloquer :
- en partie l'air qui passe par dessous,
- en cas de pluie battante, l'eau qui ruisselle le long des portes puis s'infiltre dans le sous-sol.

Ces bas de portes sont constitués d'une baguette inox à visser sur l'ouvrant de la porte, et d'une jupe en caoutchouc ("lèvre") qui touche le sol.
Une fois la porte fermée la jupe s'écrase en créant une pente vers l'extérieur : en toute logique l'eau de pluie s'évacue plutôt que de goutter vers l'intérieur.

Bavette ou jupe de bas de porte garage : ouvert Bavette ou jupe de bas de porte garage : fermé

Pas de secret pour la mise en place : découpe aux dimensions, vissage avec des vis foreuses et c'est fini.

On attend la prochaine pluie plein nord pour voir si notre garage se transforme toujours en marre au canard (ce qui m'étonnerait), en tous cas on ne sent plus de flux d'air par dessous et ça c'est déjà bien.
Edit juillet 2011 :
on a testé entre-temps au tuyau d'arrosage (merci pour ton idée en commentaire "Zapetou", on aurait pu y penser héhé !...), puis une série de pluies nous l'ont confirmé : cela bloque bien la pluie qui ruisselle sur les portes. Cela limite beaucoup également l'entrée de l'eau qui se stocke sur le pas de porte : elle s'écoule alors plutôt vers l'extérieur. En sachant que cette facade essuie toutes les pluies battantes, c'est efficace.

PRIX : 25€ l'unité, achetées chez "Bricomarché". Ha ben oui quand même, mais c'était le moins cher en comparant avec d'autres enseignes.

Repost 0
Publié par Mari & Bast - dans Isolation
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:21

Pour l'instant nos 2 filous de chats entraient dans le sous-sol par un trou fait au burin à travers un parpaing.
Vite fait bien fait, mais pas très esthétique et puis beaucoup d'air passait par là. 

On a donc acheté une chatière que l'on a installé hier :

1/ Rebouchage d'une partie du parpaing et réalisation d'une petite pente au ciment, pour l'écoulement de l'eau.

Trou-chatiere.JPG

   

2/ Une chatière étant prévue pour prendre en sandwish une porte, nous avons bricolé un support de la bonne épaisseur dans une chute de panneau pare-pluie. 

Support-chatiere.JPG

3/ Fixation de la chatière par vis sur son support, fixation du support sur le mur intérieur du garage avec du mastic + vis et chevilles.

Fixation-chatiere.JPG

 

4/ Test de la chatière : les chats ayant paniqué, c'est Tigrou qui sert de mannequin pour les photos (aucune peluche n'a été maltraitée lors de l'opération).

Test-chatiere.JPG

PRIX de la chatière : environ 20€

Petit à petit le garage gagne en isolation, nous devrions sentir de plus en plus la différence ... l'hiver prochain désormais car le printemps pointe déjà le bout de son nez.

Repost 0
Publié par Mari & Bast - dans Menuiseries
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 08:05

Suite à l'élaguage partiel de notre noyer, nous nous sommes aperçus que pas mal de branches étaient rongées par leur centre, en un seul trou.
Un sacré bestiau à l'air de se régaler de l'arbre : les galeries font 1 bon centimètre de diamètre ! 
L'oeuvre d'une Termite-Garou ? 
Trou d'insecte dans branche
On fait quelques recherches sur quel insecte peut faire ça pour savoir comment le "traiter" (ho oui on va bien le "traiter" quand on l'aura trouvé ... dans le sens militaire du terme "traiter").
Si entre temps un aimable visiteur s'y connait sur le sujet : ne pas hésiter ! Merci !

Repost 0
Publié par Mari & Bast - dans Divers
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 11:07

Un beau noyer sans doute centenaire se situe au centre de notre terrain. Celui-ci a poussé de façon très inégale et une énorme branche le déséquilibrait en partant tout droit vers le terrain d'au-dessus.

Nous avons profité de la belle journée ensolleillée d'hier pour la tailler, avant que la sève ne monte.

Noyer-avec-la-branche.JPG
Avant
Noyer-sans-la-branche.JPG
Après


Et pour ne pas laisser la coupe à nue ("pleurs de sève", attaque d'insectes ...), un remède de grand-père dicté par le papi bricolo : frotter la plaie à la cendre de bois.
Cendres-sur-branche-coupee.JPG
Décidement les cendres ont pas mal d'utilité : amendement des sols, nettoyage de la vitre du poêle, nourriture pour les chats ... (mais ils n'aiment pas ça, ces ingrats !)

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 09:25

Ca y est, Mari en révait et Mari a craqué : elle a acheté un vaisselier en ligne il y a 2 semaines ! (sur un magasin de correspondance bien connu)
Le budget y était, entre temps on a reçu la taxe d'équipement et du tout-à-l'égout = gloups ça fait mal, mais c'est une autre histoire ...

Avec ce nouveau meuble dans notre salon, fini le déballage / remballage de la vaisselle dans des cartons à chaque repas un peu officiel.

Le vaisselier est en pin, peint (perlinpinpin) teck : donc du bois de cagette. Mais cela fait illusion car le rendu est très joli.
Il est composé de 2 éléments : une commode + une vitrine par-dessus.
Le budget n'est bien sûr pas le même que s'il était en vrai teck, un bois beau et résistant mais qui souffre malheureusement de son succès.

Reçu rapidement, en kit, monté hier. On vous épargne le déballage et le montage (c'est pas du meuble Suédois mais le principe est le même), voilà ce que cela donne une fois fini :

Vaisselier-pin-couleur-teck.JPG
Dernières vérifications par notre chef monteur

Vaisselier-pin-couleur-teck-2.JPG
Tadaaaam ! Pas mal, non ?

On est très contents du résultat, il est beau (à notre gout) et spatieux : le service à poisson et la soupière vont enfin trouver leur place définitive.

Par contre on l'a consolidé de partout avec des liteaux, pieds, équerres, cales ... sa conception n'était pas du tout, du tout prévue pour durer, avec beaucoup de points de faiblesse très grossiers.
Autres défauts : surcôtes de pièces à recouper, avants-trous à faire pour ne pas faire éclater le bois avec la visserie, certaines vis fournies trop longues = traversantes !... Mais qui a fait les plans ?

On avait vu quelques avis d'acheteurs négatifs sur le site qui le vend : c'est tout à fait justifié.
Heureusement que nous avions sous la main pas mal de chutes de bois, colle et quincaillerie.

Monté à 2 personnes dont un ancien pro du meuble, temps annoncé sur les plans = 1h30 pour la commode, temps effectif = 2h : le temps annoncé est sous-estimé.

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 09:01

Après cet article Isolation des portes de garage (1/3) : choix isolant, nous avons acheté des plaques de polystyrène extrudé d'épaisseur 30mm qui présentent un bon rapport prix / isolation : pour 30mm, la valeur d'isolation R = 0.9
Les plaques achetées sont bouvetées et rénurées. En Français : elles s'emboitent.

Nos 2 portes de garage métalliques basculantes sont de dimension 200 x 240 cm, soit 9.6 m² au total.
Pour les isoler nous avons employé :
- 13 plaques de polystyrène en 125 x 60 cm (0.75 m² / plaque) = environ 50€
- 3 cartouches de colle spéciale polystyrène = environ 30€
TOTAL = 80€

Ce matériau se travaille facilement : niveau outillage un couteau ou cutter suffit pour le découper, + un pistolet à silicone pour la colle.


Voilà en 3 photos un résumé de la mise en oeuvre :

1/ On commence par le haut : on découpe à la hauteur, on encolle et on emboite. Trop facile !
La partie inférieure s'annonce plus corsée avec plusieurs élements à épouser lors de la découpe.
  2/ On creuse les plaques au couteau pour laisser le passage des barres de traction, la poignée, etc.
Pour découper proprement, un premier trait au cutter évite ensuite au couteau de faire des bavures.
Isolation-portes-garage-debut.JPG     Decoupe-plaques-de-polystyrene-expanse.JPG
3/ On démonte les barres, re-collage-emboitage, puis on remonte le tout.    4/ Puis on passe à l'autre porte pour la rebelote.
Isolation-portes-garage-fin.JPG   Mais au fait, "polystyrène extrudé, expansé" kèçecé ?
Le polystyrène est issu d'une transformation du pétrole, il est employé sous 2 formes pour l'isolation : extrudé = XPS ou expansé = PSE.
L'extrudé présente de meilleures performances thermiques, il est également plus résistant à la compression que l'expansé.

Pour en savoir plus sur la fabrication : lien sur toutsurlisolation et wikipedia

Les portes sont isolées, hourra !
Durée de l'opération : une petite journée ou une grosse demi-journée.

OUI MAIS
 il reste encore la périphérie à traiter, surtout en bas avec un espace d'1 bon centimêtre : ça souffle dur par là.
La suite ? Dans un prochain article bien sûr : ICI
A venir aussi, relatif à la série "j'isole mon sous-sol / garage" :
- mise en place de la chatière (pour l'instant un trou dans un parpaing du sous-sol)
- équilibrage des ressorts des portes de garage (nécessaire car plus de poids avec l'isolant)

Repost 0
Publié par Mari & Bast - dans Isolation
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 21:26

Que faire avec ses palettes de chantier ?
Souvent elles servent de chemin de chantier ou de terrasses provisoires, en attendant de se payer des "vrais", ce que l'on a fait nous aussi.
Étant donné qu'il nous en restaient quelques-unes et au vu de la masse de "déchets verts" que l'on produit (épluchures de légumes, feuilles d'arbres, cendres, etc.), on s'est bricolé un composteur.

L'intérêt d'un composteur ou bac à compost est de transformer naturellement ces déchets organiques en "compost", sorte de terreau riche en éléments nutritifs pour le sol.
Le principe : on met en tas les déchets dans le bac, on boulègue de temps en temps, puis au bout d'un an environ il est prêt à l'emploi (ça c'est la version courte : voir les liens bien plus complets en bas, il y a quelques règles simples à connaître).
Avantages : 
- on réduit le volume de déchets (et le stockage, transport, etc.), on les valorise plutôt que de les envoyer brûler,
- on produit un amendement naturel et gratuit pour son jardin. 
Rien que le mot "gratuit", je sais pas vous mais moi ça me plait. 

Voilà la première version du notre. "Première version" car on a fait ça au pifomètre et il pourra être amélioré par la suite. C'est beau non ?... NON ? Ben non, c'est juste des palettes vissées entre elles (mais là encore c'est -attention mot magique- GRATUIT).
Composteur-copie-1.JPG
Comme vous pouvez le constater on a tenté de composter bébé dans un permier temps mais celui-ci s'est rapidement échappé (ne vous inquiétez pas, il se porte bien).

Pour en savoir plus sur le compost et fabriquer son composteur, voici quelques liens :
site Gerbeaud
Wikipedia
- Ekopedia
- site "Econo-ecolo"
http://users.swing.be/compost/Main_Silo.htm

Et si vous préférez en acheter un tout fait, ça ne coûte pas grand chose : on en a vu à 30€ chez Leclerc.

Edit :
- premier bilan 1 mois 1/2 après
- amélioration du composteur, "version 1.2"

Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:15
WAou waou waOU ! Internet dans la cuisine c'est 'achement utile pas vrai ?
Nous on y aurait jamais pensé, mais les décideurs qui font les normes ont jugé utile de rendre obligatoire une prise de communication dans cette pièce.

Et bien merci car ça va vraiment nous changer la vie, dire qu'on serait passés à côté. Ben oui vous imaginez : pouvoir écrire son blog directement à partir du programmateur du lave-vaisselle, ou bien l'ordi coincé entre le micro-ondes et l'évier tout en pelant des oignons avec les doigts pleins de beurre c'est quand même cool.
Bref ...

Tout ça pour dire que ce weekend nous avons continué les prises RJ45 (notemment dans la cuisine ... vu que c'est bêtement obligatoire), l'occasion de faire de nouvelles photos pour étayer cet article sur le détail du montage, que nous vous invitons à visiter (prises Legrand cat.6)

Et vous : d'accord, pas d'accord ?... les coms c'est juste en dessous.
    Prise-RJ45-Legrand-mosaic-2.jpg


PS : petit dossier plus sérieux sur le VDI ici.

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 22:16

Notre sous-sol a actuellement un gros point faible thermique : les portes de garage basculantes en tôle, non isolées.
Non seulement elles sont hyper conductrices de froid, mais en plus l'air passe abondement au-dessus et dessous.
Celles-ci sont orientées plein nord, sur la seule façe non-enterrée du sous-sol.

Portes-de-garage.jpg
Au fond derrière le bordel : les 2 portes
Porte-de-garage-fuites.jpg
Lumières éteintes : vous voyez que ça fuit !


Chantier prévu pour ce weekend (entre autres) : les isoler. Maintenant que choisir ?

- Pour les fuites d'air sous les portes, on trouvera soit des "boudins" en mousse ou en caoutchouc à coller ou visser.
- Ensuite nos 2 portes peuvent accueillir une épaisseur de 3 cm : ça limite. On va essayer de profiter au maximum de ces 3 petits centimètres pour obtenir une isolation optimale.
Sachant qu'actuellement ces portes n'isolent rien, 3cm "de n'importe quoi" seront déjà un grand mieux : on va chercher le meilleur rapport isolation / prix dans cette dimension.
Le tour des matériaux est vite fait dans les grandes surfaces de bricolage :

1/ La famille des "isolants minces" / multicouches
- chers, parfois très chers même au m²,
- pas forcément efficaces, la plupart des kits n'osent même pas afficher la valeur thermique "R" ... qui est l'indice normalisé de toute isolation ... de quoi se poser des questions
= pas convaincu, on évite
A savoir aussi que ces isolants peuvent être source de ruissellements car non respirants ... allez j'arrête là on va croire que j'aime pas ça.

2/ Les panneaux polystyrènes
- en 30mm, le polystyrène extrudé affiche une valeur R de 0,9 : étant donné que c'est "juste un sous-sol", cela ira sans doute déjà très bien.
- pas chers : polystyrène extrudé = 4,80€ / m² dans un magasin GSB bien connu.
= c'est parti !

Histoire de ne pas être trop partial je fouillerai une dernière fois du côté des isolants multicouches pour trouver des valeurs d'isolation. Et revenir avec un matériau pour ce weekend. A demain !



Quelques mots de plus sur les isolants minces :
-Voici un article (parmi tant d'autres) intéressant sur ces isolants minces, ainsi qu'ici un avis du CSTB à leur sujet (organisme public de certification technique dans le bâtiment).
- Certaines marques (Actis par exemple) commencent à sortir des isolants multicouches micro-poreux, ce qui solutionne un des principaux reproches qu'on leur fait : à savoir retenir la vapeur d'eau = danger pour les matériaux en contact.
- J'en déduis que OUI par rapport à leur épaisseur les isolants minces peuvent être performants, mais les valeurs affichées de ces produits seuls n'atteignent pas les exigences de la norme minimale actuelle de l'habitat ... donc en complément d'isolation pourquoi pas quand la place est limitée, ça doit être bon (attention à la vapeur d'eau !).
Mais quand on a de la place ces isolants deviennent obsolètes : ils sont plus chers pour moins bien comparés à des matériaux classiques plus épais.

Repost 0
Publié par Mari & Bast - dans Isolation
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:10
Chats & poêle a bois     Les chats assimilent trèèès vite certaines choses : notamment dans quel placard sont planquées les croquettes, le son de ce même placard qui s'ouvre, ou encore savoir profiter quand il reste ouvert par inadvertance pour piquer des croquettes.

Les chats enregistrent aussi rapidement les coins sympa où il fait chaud et où on peut dormir peinard.

Le poêle à bois est une aubaine pour eux : allongés devant, ils se cuisent un coup le dos, un coup le ventre, un coup le dos ... et ça pendant toute la soirée.

Le retour au sous-sol pour la nuit est dur et passe toujours par une phase de course-poursuite à travers la maison. Ils ne sont pas à plaindre pour autant car logent sur le chauffe-eau.

Sacrés chats, ces chats !


->
- Hep toi là ! plutôt que de prendre des photos tu veux pas monter un peu le tirage du feu ?
- Oui et puis rapporte des croquettes aussi tant que tu y es.

 

Repost 0

Bienvenue chez nous !

La maison bois de nous, c'est le blog des tribulations de Mari et Bast et de leur "presqu'auto-construction", commencée fin 2009, quelque part entre Toulouse et Albi. Maison en ossature bois, bioclimatique, basse consommation, théoriquement BBC effinergie.

Lamaisonboisdenous : La maison bois de nous    autoconstructeurs 2011

Famille, amis, autoconstructeurs, bricoleurs, curieux ou autres : c'est avec plaisir que nous partageons notre projet, nos choix techniques, nos recherches, et le récit des étapes de la construction.
Vous voulez réagir à un article, donner votre avis ? FONCEZ : un commentaire ça fait toujours PLAISIR !
Et n'hésitez pas à vous inscrire à la lettre d'infos (juste en dessous) pour ne rater aucune nouvelle.

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Coucou, qui est là ?

LaMaisonBoisDeNous a accueilli un total de visiteurs, il y a actuellement  Internautes en cours de visite.

Les blogs que l'on suit

On n'est pas seuls à s'aventurer dans la construction, et il y a tellement de beaux projets que c'est dur d'en sélectionner seulement quelques-uns. Voici quelques blogs que l'on suit assiduement.

Ils ont fini / ils sont des "références" connues :
Ils sont forts ils sont beaux : ils sont ICI !

Et ci-dessous ceux qui y sont encore :
Mob-Castelneuvienne : une mob super sympa, un blog tout aussi sympa
NidEcologique : une mob avec isolation en paille, avis techniques sur plusieurs technologies "écolo"
La cabane à Xavier : rénovation maison, ceinture noire en bricolage mécanique
Danslamaison : rénovation d'une maison des années 30 qui ne manque pas de charme
Hep-toit-la-bas : future jolie mob dans les hautes Alpes
Maison.bioclimatique : une jolie maison bioclimatique en haute-Savoie
NotreMaisonEnMadriers : maison en madriers de bois dans le pays du vent d'Autan, le Lauragais
NifNif : la maison en bois de NifNif. Le loup peut toujours souffler ...
Mamaisonsolaire : une jolie maison solaire en bois, dans le massif central
MaisonChanvre : une belle maison en paille avec entre autres un poêle Stuv 30 et un puits Canadien. Un des premiers blogs construction que l'on a découvert, qui nous a motivé à nous lancer dans notre propre projet, et récemment re-découvert avec plaisir.

Comprendre, partager