Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:15
WAou waou waOU ! Internet dans la cuisine c'est 'achement utile pas vrai ?
Nous on y aurait jamais pensé, mais les décideurs qui font les normes ont jugé utile de rendre obligatoire une prise de communication dans cette pièce.

Et bien merci car ça va vraiment nous changer la vie, dire qu'on serait passés à côté. Ben oui vous imaginez : pouvoir écrire son blog directement à partir du programmateur du lave-vaisselle, ou bien l'ordi coincé entre le micro-ondes et l'évier tout en pelant des oignons avec les doigts pleins de beurre c'est quand même cool.
Bref ...

Tout ça pour dire que ce weekend nous avons continué les prises RJ45 (notemment dans la cuisine ... vu que c'est bêtement obligatoire), l'occasion de faire de nouvelles photos pour étayer cet article sur le détail du montage, que nous vous invitons à visiter (prises Legrand cat.6)

Et vous : d'accord, pas d'accord ?... les coms c'est juste en dessous.
    Prise-RJ45-Legrand-mosaic-2.jpg


PS : petit dossier plus sérieux sur le VDI ici.

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 08:38

Nous avons vu dans l'article juste avant le montage des gaines RJ45 sur le coffret de communication, reste maintenant à les raccorder aux prises de la maison.

Notre équipement :
- câbles RJ45 catégorie 6, blindage STP (cf cet article pour en savoir plus sur les catégorie et blindages)
- boitiers électrique 
 (orange pour placo) et supports prises
- prises RJ Legrand, gamme Mosaïc, catégorie 6

Prise RJ45 mosaic
Un peu comme le connecteur du tableau de communication, le bloc RJ s'ouvre en 2 parties : la prise d'un côté, le receveur ou diviseur de brins de l'autre.

Outils nécessaires : un cutter, une pince coupante ou à dénuder, un tournevis, beaucoup de patience et une boite de cookies.

Les étapes : 
Bien sûr cela ressemble beaucoup à ce qui a déjà été fait côté tableau de communication.

1/
 Au départ on a la gaine RJ45 qui sort du mur, de l'autre la prise RJ45 ouverte.

2/ Passer la gaine dans le boitier électrique, fixer le boitier au mur (sinon vous êtes bons pour tout démonter comme moi et recommencer ...)

3/ A l'aide du cutter, dénuder avec précaution la protection plastique de la gaine pour laisser apparaître le blindage, le fil de masse (qui court le long du blindage) et les 8 brins. Personnellement je dénude sur environ 7 cm en conservant bien le blindage car cela permet ensuite de mieux rentrer la prise dans le boitier, le plastique de protection des RJ catégorie 6 étant très peu souple. Il vaut mieux dans tous les cas couper au plus court pour éviter d'avoir une masse discontinue.

RJ45-blindage.JPG3. RJ45-brins.JPG4.

4/ Séparer les 4 paires du blindage pour faciliter la suite des opérations. Le blindage sera relié à la prise RJ à l'aide du fil de masse.

5/
 Détorsader les brins sur environ 3 cm et les enfiler dans le receveur en respectant le code couleur.

En général il y a :
- une paire marron + marron et blanc = n°7 & 8,
- une paire bleu + bleu et blanc = n°4 & 5.

Pour les 2 autres paires il y a 2 normes en vigueur :
- n°1 vert & blanc, n°2 vert,
 n°3 orange & blanc, n°6 orange = norme "T568A" utilisée notemment en France
- l'inverse (vert & blanc à la place de vert & orange, etc.) = norme "T568B", USA.

Que l'on choisisse l'un ou l'autre n'a AUCUNE incidence : le tout est d'utiliser le même code couleur par numéro dans les prises de la maison exactement comme sur les prises du tableau VDI, en respectant bien la parité.

    http://mbrochand.chez-alice.fr/rj45.jpg
Receveur-RJ45.JPG5. RJ45-prise-1.JPG6.

6/ Couper proprement les brins qui dépassent, clipser le diviseur à l'arrière de la prise RJ45. A l'intérieur, des petits relais coupants auto-dénudent les brins et assurent la jonction entre la gaine et la prise.

7/ Passer le fil de masse dans un petit clip dédié, placé sur le côté de la prise.
Replier le feuillard de blindage comme initialement : ainsi le blindage est continu jusqu'à la prise.
Personnellement j'entoure la partie dénudée de scotch de chantier pour que le blindage replié tienne bien en place.

8/ Clipser le bloc prise RJ45 sur le support prise, visser l'ensemble sur le boitier mural.

RJ45-cablee-copie-1.JPG7. Prise-RJ45.JPG8.


C'est FINI !
 Vous pouvez manger les cookies, c'est bien mérité.

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 00:04

Un petit tutoriel sur le montage de gaines RJ45 sur un coffret de communication / tableau VDI.
Dans notre cas, nos RJ45 sont de catégorie 6 avec blindage STP (cf cet article pour en savoir plus sur les catégorie et blindages)

Outils nécessaires : un cutter, une pince coupante ou à dénuder feront l'affaire.

Les étapes :

RJ45 cat6 - gaine et connecteur

RJ45 cat6 - connection

RJ45 cat6 - connecteur OK
    1/ Au départ on a d'un côté la gaine RJ45, de l'autre un connecteur RJ qui se clipsera ensuite sur le tableau.
Le connecteur se compose ici de 3 parties : une prise RJ45, un élément qui divise les 8 fils / "brins" de la gaine RJ et qui vient se clipser à l'arrière de la prise, une tresse métallique qui reprend le blindage de la gaine.

2/ A l'aide du cutter, on dénude avec précaution la protection plastique de la gaine sur 3 à 5 cm pour laisser apparaître le blindage et les 8 brins.

3/ On replie le blindage à l'envers le long de la gaine et on enfile la tresse métallique du connecteur. Celle-ci fera ensuite la jonction entre le blindage de la gaine et le tableau VDI, lui-même relié à la terre.


4/ On détorsade les brins sur environ 3 cm, on enfile les brins dans le receveur (ou "diviseur") en respectant bien le code couleur (chaque fil est affecté à un signal particulier : téléphone, informatique ...).

Généralement : paire marron + marron et blanc = n°7 & 8, paire bleu + bleu et blanc = n°4 & 5.
Pour les 2 autres paires 
cela dépend :
- n°1 vert & blanc, n°2 vert, n°3 orange & blanc, n°6 orange = norme "T568A" utilisée notemment en France
- l'inverse (vert & blanc à la place de vert & orange, etc.) = norme "T568B", USA.
Que vous choisissiez l'un ou l'autre, cela revient au même.

 
6/ Couper proprement les brins qui dépassent, clipser le diviseur à l'arrière de la prise RJ45. A l'intérieur, des petits relais coupants auto-dénudent les brins et assurent la jonction entre la gaine et la prise. Refermer la prise sur le diviseur.

7/ Remonter la tresse métallique sur le feuillard de blindage. Serrer sur la gaine avec un collier, et clipser la tresse sur la prise. 

8/ clipser le bloc prise RJ45 sur le receveur du tableau VDI.

C'est fini !
RJ45 cat6 - tableau VDI vu de dessus
    RJ45 cat6 - tableau VDI vu de dessous


Côté prises maison c'est à peu près la même chose : tutoriel ICI.



Remarque au sujet des couleurs des paires : à l'étape 5 vous pouvez mélanger les couleurs si ça vous chante mais il faudra alors respecter ce même choix dans les prises de la maison. Le signal envoyé sur le brin 1 du tableau ira sur le brin 1 de la prise de la maison, le 2 sur le 2 etc. peu importe la couleur utilisée bien sûr ...
Toutefois il vaut mieux respecter l'ordre indiqué, car les risques sont d'abord de se tromper, mais aussi entraîner des interférences inutiles ! Le principe est quel le signal envoyé sur une paire annule le champ magnétique (généré par tout courant électrique) du fait de la torsade. Changer les couleurs = risquer de diviser le signal sur 2 paires distinctes = parasites.
Retour rapide aux cours de physique de lycée. 

Autrement dit : brancher la paire bleue à la place de la paire marron ne changera rien du moment que c'est fait sur le tableau et dans les prises (avec quelques nuances si l'on veut optimiser le signal : cf le commentaire de "Belzebuth"). La normalisation n'est pas respectée mais électriquement parlant ça marche à 100%. Par contre mettre la marron avec la bleu et la marron blanche avec la bleu blanche fonctionnera, mais mal, car induira un champ magnétique.

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 17:58

Suite et fin des articles théoriques sur le VDI, après ces 2 premiers :
- Communications : le VDI, généralités (1/3)
- Communications : le VDI, câbles et prises (2/3)

Il nous restait à voir le coeur du système, le TABLEAU.


Fonctionnement :
Le tableau a le rôle de répartiteur des communications.

Il reçoit l'information
- arrivée téléphonique / Internet
- antenne TV / parabolle
- retour des appareils : ordinateurs, ...
> > > La redirige vers le bon appareil
- ligne téléphonique vers téléphone
- signal TV vers ... devinez   ;-)
- Internet / réseau vers ordinateurs

 


Matériel intégré :

Il existe des tableaux de communication de toutes tailles, permettant de multiples fonctionnalités, fixes ou entièrement modulaires ...

On retrouve également pour les tableaux la notion de "grade" que l'on a vu dans cet article sur les cables : bien entendu il est inutile d'acheter du cable "grade 3" pour relier sur un tableau "grade 1" ...

En tous cas, du petit tableau tout intégré à la grosse baie de brassage composable à l'extrème, les modules intégrés sont à peu près toujours les mêmes.

  
http://www.michaud.fr/th_michaud/medias/20090922PREFIXE_RWHpuzhD1.jpg

Les arrivées :
DTI-test :
réceptionne la ligne téléphonique / Internet.
Filtre ADSL : située juste après le DTI.Comme son nom le suggère, permet de séparer d'un côté le signal téléphonique et de l'autre ADSL. Suivant les modèles il y a plus ou moins de sorties téléphones / Internet.
Récepteur / ampli / répartiteur TV : pas de surprise là non plus, on reçoit le signal parabolle / antenne, puis suivant le modèle on l'amplifie (ou pas), avant de le renvoyer vers plusieurs sorties.

Les départs :

Connecteurs RJ45 : départ des cables de communication RJ45 vers les prises dans la maison.

Et entre les arrivées et les départs ?
La répartition : c'est surtout à niveau là que l'on trouve les grosses différences d'un matériel à un autre, et que se creuse l'écart de prix, parfois très fortement.
Modem ou "BOX" : réceptionne le signal ADSL qu'il transforme en signal exploitable par les ordinateurs. Les tableaux bas de gamme n'accueillent pas le modem : l'inconvénient est alors que le modem sera branché sur une prise dans la maison, et seul ce point aura l'accès Internet (par fil). En montant légèrement en gamme, on pourra au contraire intégrer le modem au coffret VDI, et envoyer Internet sur n'importe quelle prise de la maison.
Switch : en sortie du modem, multiplie les prises RJ45 pour brancher plus d'équipement. Même soucis que ci-dessus pour les tableaux d'entrée de gamme.

Répartiteur automatique / cordon RJ45 manuel. 2 solutions pour relier les arrivées aux départs RJ45 :
- Tout à la main ! On branche un cordon RJ45  ("patch") entre l'arrivée et la sortie. Par exemple je relie mes 8 sorties du switch à chaque prise chambre + sur une du salon, puis le téléphone vers le bureau et la TV sur l'autre prise du salon.
Et si je décide de changer le téléphone de place j'ouvre mon tableau et je déplace le cordon RJ45. Solution la moins chère.
- Module automatique qui va gérer la redirection tout seul comme un grand. pas de patch à placer, l'appareil dirige le bon signal vers la prise quelque soit l'appareillage que l'on a branché ... mais c'est super ! Solution la plus onéreuse, mais la plus "confort" aussi.

http://1.bp.blogspot.com/_XDZSJb5PD6k/THTK0gYIAsI/AAAAAAAAAF4/YXCy1fybWLA/s1600/rodolphe_pub_free_46_16766b.jpg"Il a le VDI, il a tout compris"

Point final sur le VDI, on a essayé d'être le plus complet et le plus synthétique que l'on a pû.
Si ce n'est pas clair, s'il manque des choses (ou si vous voulez envoyer de l'argent on ne sait jamais ? on accepte les cartes), n'hésitez pas à nous contacter par commentaire ou par mail.

Repost 0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 16:22

Achtung ! article technique (un peu) & long (surtout) : bon courage.
Suite de l'article
Communications : le VDI, généralités (1/3)

Pour relier les appareils de communication multimédia, les constructeurs se sont basés sur un standard existant :
le RJ45
= câbles réseaux utilisés traditionnellement en informatique.

Leur structure permet beaucoup de possibilités : ils sont composés de 8 fils, dont 4 utilisés par les ordinateurs (communication réseau ou Internet).
Cela laisse 4 autres fils qui peuvent être utilisés pour faire passer d'autres signaux : téléphone, télévision, appareil domotique, obiwan kenobi ... (ha non, pas obiwan kenobi en fait).
   Cable RJ45

Catégories, blindage, grades ... ça serait simple s'il n'y avait autant de versions de RJ45 et les appellations obscures qui vont avec : déjà que les connaisseurs s'embrouillent parfois ...
Essayons d'y voir plus clair.


Catégorie : elle détermine le débit maximum passant par le câble, son taux de transfert de données.

- La catégorie 5 est le câble "actuel" généralement employé.
Il permet des débits de 100 Mbits/s
(ce qui est déjà pas mal). Fréquence 100Mhz.
- La catégorie 6 permet des débits de 1Gbits/s, soit 10 fois plus.
Fréquence 250Mhz et + selon sa classe. Il est à peine plus cher et se généralise.
- La catégorie 7 permet du 10Gbits/s. Encore 10 fois plus. Fréquence 600Mhz et +. Connectique peu employée pour l'instant car assez chère et encore "très large" par rapport aux possibilités de communication des appareils actuels.
Le besoin de débit entre matériels exigeant toujours plus, ce câble deviendra sans doute le standard à adopter dans quelques années (vidéo HD qui prend de plus en plus de place, futures évolutions des équipements ...)
- On vous épargne les sous-catégories : 5e, 6e, 6a, 7a ...

Cable RJ45    A noter que les catégories 5 / 6 / 7 sont compatibles entre elles. Avant c'est la préhistoire informatique : n'existe plus ou alors sous forme fossile  :-).
Par exemple un cable RJ45 catégorie 6 communiquera très bien s'il est relié avec un catégorie 5 : le débit descendra alors au plus faible des 2, soit cat. 5 = 100 Mbits.

 


Blindage : les câbles électriques sont soumis à de nombreuses interférences magnétiques = "parasites", que ce soient les ondes hertziennes (radio / TV ...), les autres câbles de la maison, le micro-ondes, le portable GSM, le peace-maker de mamie ( )  etc.

Le signal "propre" qui est sensé arriver intact du point A au point B est déformé.
Exemples : sur la télé analogique cela implique de la "neige" ou des traits de couleurs, sur le téléphone des craquements ou micro-coupures, pour un ordi ce sera un ralentissement du débit, pour la télé numérique des décalages ou artefacts visuels ...

Le "blindage" permet de se défendre de ces interférences : il consiste à protéger les fils par une masse métallique qui va intercepter les signaux extérieurs et les renvoyer à la terre.
   Cable RJ 45 blindé


Voici les classes de blindage les plus employées :
- UTP = câble à paire torsadées ("Twisted Pairs") non blindé = pas de protection.
- FTP = le même plus une feuille de blindage (alu en général) autour des paires.
- STP = le même que UTP mais avec une tresse métallique autour des paires = encore mieux.
- SFTP = à la fois feuille de blindage ET tresse métallique = méga-hyper-über blindage. Comme un tank soviétique ;-)


Grade : selon la catégorie et son blindage, on pourra faire passer le téléphone, l'informatique, la télé ... ou pas.
Un câble catégorie 5 ne permettra pas un débit suffisant pour la télé par antenne. Un cat. 6 déjà mieux ...
Ici intervient la notion de "grade".

Double prise RJ45    
On confond souvent le "Grade" avec la "Catégorie" car c'est étroitement lié.

Un grade correspond à un niveau de performances et de services du réseau VDI, chaque grade demandant alors un certain pré-requis matériel. Selon l'utilisation que l'on veut en faire, on n'utilisera donc pas les mêmes catégories de câbles.
Ces grades ont été défini arbitrairement par un groupement de gros constructeurs afin de normaliser le VDI.


Voilà comment les constructeurs les caractérisent :
- Grade 1 : Applications = téléphonie + Internet haut débit + réseau local 100 Mbits/s.
Matériel = RJ45 catégorie 5, ET câble coaxial "classique" pour la télé. Blindage = peu importe, partant du principe que "c'est l'entrée de gamme ".
- Grade 2 : Applications = téléphonie + Internet haut débit + réseau local 1 Gbits/s + vidéo TV par Internet optimisée.

Matériel = RJ45 catégorie 6, ET câble coaxial "classique" pour la télé. Blindage = FTP.
On monte en niveau de qualité. Si le RJ cat. 6 a été prévu initialement pour un bon réseau informatique mais pas pour la télé, il permet néanmoins de la faire transiter, en analogique ou numérique. Le câble coaxial est néanmoins recommandé.
- Grade 3 : Applications = téléphonie + Internet h. d. + réseau 10 Gbits/s + TV Internet & analogique / numérique.
Matériel =RJ45 catégorie 7(a) pour tout, blindage SFTP.
Le RJ employé sera plus adapté pour le passage de la télé. Peu courant encore : il y a souvent un maillon faible dans la chaîne car il faut que TOUT soit "grade 3" : tableau, connectique, câbles, prises ...
- Grade 4 :
un autre monde -> mêmes applications que le grade 3 mais tout en fibre optique, encore chère, peu employée sur les appareils multimédias et donc nécessitant des adaptateurs ... contraignant donc, et pas forcément assuré que cela devienne un futur standard.

Cette notion de grade permet également de "démocratiser" et s'affranchir des dénominations techniques barbares du VDI : plutôt que de demander une installation "catégorie 6e blindage FTP + coaxial TV", l'acheteur demandera une installation Grade 2.


Adaptateurs : tout irait bien dans le meilleur des mondes si les appareils disposaient tous de connexions RJ45.
Sauf que ce n'est pas le cas : chaque type d'appareil dispose encore de sa connectique historique, et nécessite un adaptateur RJ45.

- TV = prise coaxiale ou "prise antenne". Si vous disposez d'une "box" télé numérique pas de soucis, celles-ci sont directement en RJ45 en entrée, puis ont une sortie Péritel ou HDMI pour relier à la télé. Bien sûr si vous avez installé également des prises coaxiales, pas de soucis non plus. Peu de TV actuellement sur le marché disposent d'une RJ45 en entrée.
- Téléphone = RJ11. Ressemble étrangement à une RJ45, rentre dans une RJ45, marche dans une RJ45 ... sauf que cela va écraser les 2 connecteurs aux bords de la RJ45 ! Ce qui implique que la prise sera difficilement réutilisable pour autre chose. Parfois on arrive à redresser les connecteurs mais le contact n'est pas garanti. Le mieux est d'acheter un adaptateur RJ45 / RJ11 si le téléphone n'en est pas directement fourni.


Et le Wifi ? Et le CPL ?

- Wifi "WIreless FIdelity" = Internet ou réseau sans fil.
- CPL "Courant Porteur en Ligne" = mêmes applications directement par les prises électriques.

Ces alternatives aux câbles dédiés pourraient être une solution, sauf qu'elles souffrent de certains défauts : limites de débits, parasites ...
Ces 2 technologies ne sont donc adaptées ... pour l'instant ?

Se pose également la question des émissions d'ondes électro-magnétiques, autant pour l'un que pour l'autre : c'est un autre débat.
   Wifi = 'Wireless Fidelity'

CPL = Courant Porteur en Ligne

 


Normes et installation "standard" : la norme NF C 15-100, qui est la norme électrique actuelle pour l'habitat, n'impose pas un vrai réseau VDI dans les maisons.

La plupart des constructeurs se limitent au strict minimum : grade 1 (voir simple câble téléphonique) avec prises RJ45 reliées seulement sur 2 brins pour le téléphone et non les 8 (ils ont des objectifs financiers et rognent là où ils peuvent). Pour la plupart des foyers cela suffira, mais c'est bien dommage car cela prive l'installation des futures évolutions multimédias / informatiques.

Prise gigogne / 'T'    Autre chose : même si la norme préconise des prises RJ45 partout, elle tolère encore les prises téléphoniques gigogne (prise en "T"). Pas du tout évolutif pour le futur.

Si vous êtes branchés nouvelles technologies et que vous faites appel à un constructeur ou un électricien, faites-lui préciser par avance quel type d'installation de communication / "courant faible" il propose. On trouve pas mal de messages de "déçus" sur Internet qui auraient bien aimé ne serait-ce que relier 2 PCs ensemble dans leur maison ... et découvrent trop tard qu'ils ne peuvent pas.

 


Liens : pour en savoir plus au sujet des câbles et grades
Généralités sur le VDI, grades ...
RJ45 : catégories
RJ45 : blindages
RJ45 : les paires torsadées, le coeur du cable RJ

 


Conclusion, quoi choisir actuellement ?
Le VDI est encore assez nouveau dans l'habitat individuel : les standards présents sont donc soumis à évolution.

- Pour l'instant les grades "accessibles" et qui ont un intérêt actuel sont les 1 & 2.

- Le grade 2 permet une évolutivité dans les quelques années à venir pour pas beaucoup plus cher que le grade 1.

- Le grade 3 est encore peu employé car peu de télés disposent de connectique RJ45 : elles nécessitent alors un adaptateur de fiche RJ 45 / coaxial, ce qui est plus cher que d'installer un "classique" câble coaxial. Mais c'est le standard annoncé, les constructeurs semblent aller dans ce sens.
   Prise RJ45
- Le grade 4 (fibre optique) est très restrictif et onéreux. Je me demande même si des particuliers l'emploient car actuellement les appareils pouvant s'y connecter sont très limités.
Future norme ? Personnellement j'ai un doute car cela implique de revoir toutes les connectiques : informatique, télé, etc. alors que le RJ est largement employé, évolutif et rétro-compatible (les nouvelles versions sont compatibles avec les anciennes). Mais je peux me tromper.
   Fibre optique


C'est pas fini, revenez ! 
Tableau de communication & brassage multimédia : c'est ici.

Repost 0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 10:02

V.D.I = Voix Données Images
Il y a quelques années encore, il y avait dans nos habitats un réseau & prises bien distincts pour la télé, un pour le téléphone, très rarement un pour les ordinateurs.

Tout les appareils média et communication étaient séparés.
C'était nul, bouh, pas bien (on plaisante évidemment).

Avec l'explosion d'Internet dans nos foyers, la place de plus en plus importante de l'informatique et l'émergence de nouveaux produits de communication, est venu le "besoin" et l'idée de tout relier ensemble avec un seul dispositif.

Créer un standard de connexion et de communication multi-médias dans l'habitat : le concept "VDI" était né.
   VDI = Voix Données Images


Les avantages

VDI : réseau de communication multimédia    En utilisant un seul type de prise dans toute la maison, cela permettra de pouvoir téléphoner, regarder la télévision ou se connecter à Internet dans n'importe quelle pièce.

Mais aussi partager des fichiers, jouer en réseau, brancher des enceintes hi-fi, une webcam, un disque dur multimédia ... non seulement on peut brancher un appareil de communication sur n'importe quel point de la maison, mais en plus ils peuvent inter-agir.

Il y a déjà beaucoup de possibilités et les équipements évoluent : ce système est extrèmement modulaire.

L'équipement
Pour que tout communique il faut :
- Un tableau de communication (appelé aussi "tableau de brassage") qui va recevoir les communications entrantes (téléphone, Internet, antenne télé ...), les renvoyer vers le bon appareil dans la maison et permettre à l'ensemble de l'appareillage de communiquer entre eux.
Il existe des tableaux de toutes tailles et de contenu différent, selon le nombre de prises "multimédia" que l'on souhaite installer, le niveau de communication que l'on souhaite ... on va voir cela plus loin.
- Un réseau de câbles et prises qui relie le tableau à l'appareillage : ordinateurs, téléphones, TV, etc.
Le câblage standard choisi par les constructeurs est le câble RJ45, habituellement utilisé en réseau informatique.
- Une installation "en étoile" : toutes les prises sont reliées directement au tableau, sans repiquage de l'une à l'autre : c'est la condition pour que les appareils puissent communiquer correctement.

Si vous suivez nos aventures vous savez que l'on est pas fans des articles trop longs.
Malheureusement il y a parfois beeeeaaaauuuuucoup de choses à dire : c'est le cas ici.
On a donc séparé en deux parties techniques :
- partie 1 = câblage et prises, les catégories, grades, etc. : comment choisir son cablage ?
- partie 2 = le tableau de communication.

Repost 0

Bienvenue chez nous !

La maison bois de nous, c'est le blog des tribulations de Mari et Bast et de leur "presqu'auto-construction", commencée fin 2009, quelque part entre Toulouse et Albi. Maison en ossature bois, bioclimatique, basse consommation, théoriquement BBC effinergie.

Lamaisonboisdenous : La maison bois de nous    autoconstructeurs 2011

Famille, amis, autoconstructeurs, bricoleurs, curieux ou autres : c'est avec plaisir que nous partageons notre projet, nos choix techniques, nos recherches, et le récit des étapes de la construction.
Vous voulez réagir à un article, donner votre avis ? FONCEZ : un commentaire ça fait toujours PLAISIR !
Et n'hésitez pas à vous inscrire à la lettre d'infos (juste en dessous) pour ne rater aucune nouvelle.

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Coucou, qui est là ?

LaMaisonBoisDeNous a accueilli un total de visiteurs, il y a actuellement  Internautes en cours de visite.

Les blogs que l'on suit

On n'est pas seuls à s'aventurer dans la construction, et il y a tellement de beaux projets que c'est dur d'en sélectionner seulement quelques-uns. Voici quelques blogs que l'on suit assiduement.

Ils ont fini / ils sont des "références" connues :
Ils sont forts ils sont beaux : ils sont ICI !

Et ci-dessous ceux qui y sont encore :
Mob-Castelneuvienne : une mob super sympa, un blog tout aussi sympa
NidEcologique : une mob avec isolation en paille, avis techniques sur plusieurs technologies "écolo"
La cabane à Xavier : rénovation maison, ceinture noire en bricolage mécanique
Danslamaison : rénovation d'une maison des années 30 qui ne manque pas de charme
Hep-toit-la-bas : future jolie mob dans les hautes Alpes
Maison.bioclimatique : une jolie maison bioclimatique en haute-Savoie
NotreMaisonEnMadriers : maison en madriers de bois dans le pays du vent d'Autan, le Lauragais
NifNif : la maison en bois de NifNif. Le loup peut toujours souffler ...
Mamaisonsolaire : une jolie maison solaire en bois, dans le massif central
MaisonChanvre : une belle maison en paille avec entre autres un poêle Stuv 30 et un puits Canadien. Un des premiers blogs construction que l'on a découvert, qui nous a motivé à nous lancer dans notre propre projet, et récemment re-découvert avec plaisir.

Comprendre, partager